Le retour du jeudi de Jérôme Lambert

édition L’école des loisirs – 120 pages

Présentation de l’éditeur :

Jeudi prochain, c’est le jour de la sortie scolaire au Château de Versailles avec une bande d’abrutis de mon âge et, comme accompagnateurs, Aymeric Pichu, un demi-dieu de dix-neuf ans poilu des avant- bras dont tout le monde tombe raide amoureux ainsi que ma propre grand-mère de soixante-neuf ans déguisée en Marie-Antoinette. À part me faire opérer de l’appendicite ou saboter le car, je ne vois pas bien ce que je peux faire…
Lucien, qui pensait avoir vécu les pires jours de sa vie, un lundi, un mardi et un mercredi, va devoir affronter son premier jeudi noir et surmonter les affres de la jalousie…

Mon avis :

Voici le tome 4 des aventures de Lucien Lemeur. J’ai bien dit « Lucien », parce qu’il y a une coquille dans la première page du roman (du moins, dans l’édition que j’ai en main, d’autres éditions ont peut-être corrigé l’erreur : « Notre héros, le jeune valeureux, râleur et innocent Julien Lemeur (moi) »p. 9). Dans ce prologue, il nous rappelle les aventures qu’il a vécu dans les trois précédents tomes.

Le roman se lit facilement, même si le personnage de Lucien n’est pas sympathique. Qu’il ne soit pas un gentil et qu’il ait une réputation à tenir, nous le savons depuis trois tomes. Que certains adolescents s’attachent coûte que coûte à la réputation qui est la leur même si elle n’est pas bonne, on le sait aussi. Lucien apprécie peu que sa grand-mère soit active sur les réseaux sociaux, il apprécie encore moins qu’elle accompagne sa classe lors d’une sortie à Versailles – typique des adolescents. Il parviendra cependant à comprendre qu’être soi sans attendre que le regard des autres valide qui vous êtes.

Par contre, il est un défaut rédhibitoire quel que soit l’âge : Lucien est, encore et toujours, jaloux. Ce n’est pas drôle, quoi qu’on en dise, de voir un adolescent de 14 ans surveiller sa petite amie, imaginer que, parce qu’elle est loin (quelques mètres !) de lui, elle le trompe, et qu’un autre garçon essaie de la lui prendre. Lucien a donc non seulement une image désastreuse des femmes, mais il a aussi une image désastreuse des hommes. J’invite ses parents à avoir une sérieuse conversation avec lui – pour sa grand-mère, pour son meilleur ami, c’est déjà fait. Et Lucien ne récolte que ce qu’il mérite.

Ce quatrième tome se termine par un « A suivre ». Il est à suivre depuis cinq ans. A quand la suite ?

 

4 réflexions sur “Le retour du jeudi de Jérôme Lambert

    • D’un côté, oui. De l’autre, quand l’auteur a rencontré mes 6e pour le tome 2, il a appelé Lucien « Julien ». Regards paniqués de mes 6e. Il leur a dit que c’était le héros de son autre saga.

  1. Pingback: Objectif pal de l’été ~ le bilan – Les lectures d'Antigone

  2. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #10 [Bilan final] – Muti et ses livres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.