Meurtre et obsession de Jonathan Kellerman

Présentation de l’éditeur :

Tanya Bigelow était une fillette très rangée lorsque le psychologue Alex Delaware l’a soignée pour des troubles obsessionnels. A dix-neuf ans, elle vient le revoir parce que sa tante et mère adoptive, Patty Bigelow, lui a avoué un crime sur son lit de mort. Delaware se souvient de Patty comme de quelqu’un qui n’aurait jamais pu commettre cette « chose terrible ». Mais, pour apaiser Tanya, il décide d’enquêter et demande à son ami, l’inspecteur Milo Sturgis, de l’aider. N’ayant que de vagues détails de l’ « affaire, » les deux amis se lancent dans une enquête qui les conduit des quartiers les plus minables aux plus belles propriétés de Los Angeles et leur fait découvrir des personnages inquiétants, jusqu’au jour où un meurtre horrible leur ouvre les portes d’un passé où désespoir, vengeance et mort formaient un cocktail sordide.

Mon avis :

Ou comment se fâcher avec les fans de l’auteur.
Si, si, c’est possible.
Je commencerai donc par le point positif : les cinq cent cinq pages se lisent facilement. Pas d’aspérité, pas de difficultés. Je n’ai pas dévoré le livre non plus, justement parce que tout est trop lisse, et que pour quelqu’un d’aussi peu calme que moi, et bien j’avais l’impression de boire une eau chaude au lieu d’un café bien fort.
Oui, les personnages ont fini par m’énerver, m’agacer. Celui que j’ai préféré, c’est Milo Sturgis, sauf que l’on ne le voyait pas assez à mon goût. Il est un bon enquêteur, il a de l’humour, il est gay, vit en couple de la façon la plus ordinaire avec un médecin. Non, pas Alex Delaware, psy de son état, en couple avec Robin, ils ont une charmante bouledogue, Blanche.
Et là, boum, la mouche dans le lait, si j’ose dire : une ancienne patiente, devenue adulte, ressurgit à cause des confidences que sa mère adoptive lui a faite peu avant de mourir. Elle serait responsable de la mort de quelqu’un. Serait. Elle est morte avant d’en avoir dit plus.
Par moment, je me serai cru dans un mauvais polar, notamment avec toutes ses personnes qui refusent de répondre aux questions, qui tournent, qui biaisent, ses policiers qui, des années plut tôt, n’ont pas voulu, n’ont pas su mener des enquêtes à bien, toutes ses personnes qui se sont tues parce qu’elles pensaient que ce n’étaient pas si importants que cela de parler, et toutes celles qui ont parlé sans être entendues.
Plus qu’une enquête, il s’agit d’énormes problèmes familiaux. Prenons Patty, mère adoptive de Tanya : elle a adopté sa nièce parce que sa mère, soeur de Patty, la lui avait laissé, puis est morte dans un accident de moto. Les deux soeurs, qui avaient grandi au Nouveau-Mexique, avaient toutes deux étaient abusées par leur père. L’obsession de Patty, l’une d’elles, était d’assurer la sécurité financière de sa fille. Aussi a-t-elle veillé sur un vieil homme malade, chez qui elle et sa fille logeaient : économie… Elles ont ainsi croisé sa famille, un fils indifférent, qui aime toutes les femmes sauf la sienne dont il finit par divorcer, divorçant en même temps de son junkie de beau-frère. Au milieu, Kyle, leur fils, que l’on retrouve adulte. Il est de la même génération que Tanya, et ce surdoué se rapproche d’elle, via les réseaux socios, via leur passé commun aussi : deux enfants seuls, dans une grande maison, deux enfants dont les solitudes ne se sont pas rencontrées, deux enfants dont les mères biologiques n’étaient pas vraiment des mères – celle de Tanya en avait bien conscience. Quant aux pères…ils sont soient absents, soient maltraitants – quand ils n’ont pas l’impression de faire de leur mieux, c’est à dire de payer beaucoup, pour leur progéniture. Certains parviennent même à rentrer dans les trois catégories à la fois.
Alors oui, le volet psy est bien rédigé mais j’ai si peu apprécié ce livre que je n’ai pas envie de donner une seconde chance à son auteur.

2 réflexions sur “Meurtre et obsession de Jonathan Kellerman

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.