AdopteUnTueur.com d’Enzo Bartoli

Présentation de l’éditeur :

Lorsque le cadavre de Charles Maillard, chef d’entreprise sur le déclin, est repêché du canal de l’Ourcq, l’enquête du commandant Pascal Guilbert et du capitaine Guilhem Lanternier se tourne rapidement vers les activités professionnelles de la victime. Ils découvrent alors que l’emploi du temps de Maillard consistait principalement à visiter des sites où les rencontres peuvent s’avérer malsaines. Dans le cadre d’une sombre affaire dans laquelle sexe et argent jouent à cache-cache, « Tonton » et le « Beau Gosse » vont remonter la piste d’une vieille histoire dont les personnages entretiennent de tenaces rancunes.

Merci à Netgalley et à l’auteur pour ce partenariat.

Mon avis :

Non, mais, je vous demande un peu : tuer dans la vie réelle un spécialiste du virtuel, c’est du grand n’importe quoi. En plus, mettre son cadavre dans le canal de l’Ourcq marque vraiment une absence totale d’esprit pratique – par contre, pour le sens de la mise en scène, oui.

J’ai beaucoup aimé retrouvé « Tonton » et le « Beau gosse » dans cette intrigue qui ne plaira pas forcément à tout le monde. D’abord, les policiers enquêtent – oui, je sais, j’adore enfoncer les portes ouvertes – et ce qu’ils découvrent n’est pas forcément réjouissant. Ne rien avoir à cacher est une chose, et c’est même une bonne chose. Ne rien avoir dans sa vie, ou plutôt avoir pris soin de tout dissimuler n’est pas une bonne nouvelle.

Le virtuel laisse forcément des traces dans le réel, c’est impossible autrement – deuxième porte ouverte enfoncée. Si les enquêteurs fouillent dans ce que le grand spécialiste des sites a pu créer sur le net, ce sont des êtres de chair et d’os qui sont interrogés, qui choisissent ou pas de se livrer. Après tout, la vie continue, elle a même très bien continué pour l’ancien associé de la victime, ou pour ses ex-femmes dont il sera finalement peu question.

Ce roman est-il sanglant ? Je ne me serai peut-être pas posé la question si je n’avais pas lu des avis qui disent que ce roman ne l’est pas assez. Chacun sa sensibilité. Puis, un roman policier a forcément un côté noir, sombre parce que l’on parle de la mort, de ce qui a poussé un être humain à tuer un autre être humain. Qui peut croire que ce soit plaisant ? Personne.

Que le crime ait eu sa cause dans le monde réelle ou dans le monde virtuel, elle n’est pas très différente de ce que l’on peut connaître : l’amour, l’argent, la vengeance répondent toujours présents au moment de trouver un mobile.

10 réflexions sur “AdopteUnTueur.com d’Enzo Bartoli

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.