Avez-vous déjà changé d’avis sur un livre lu?

Cela ne m’arrive pas souvent, mais là, j’ai envie de revenir sur un avis que j’ai eu du mal à rédiger, et, avec  le recul, je n’en suis toujours pas satisfaite. Je ne voulais pas trop parler de moi, et bien tant pis, je vais le faire.

Il s’agit de Arabe de Hadia Decharrière.

D’abord, que signifie être arabe ? Avec le recul, je vois trop dans ce mot un terme générique, presque donné par quelqu’un d’extérieur. Un peu comme quand on dit fe moi que je suis « slave » alors que mes grands-parents étaient polonais.

Puis, Maya, l’héroïne… Elle fait partie de ces jeunes femmes qui sont agaçantes parce qu’elles ont tout, elles le savent, et ma fois, elles s’en servent. Ce n’est pas interdit, loin de là, seulement se réveiller en parlant arabe et en pensant arabe, en se pensant arabe est la première épreuve de toute sa vie.

Puis (bis, je ne prétends pas à l’excellence stylistique), Maya se retrouve confrontée à des femmes qu’elle identifie comme « arabe », par leur prénom, leur apparence physique. Seulement, celles-ci ne s’identifient pas comme telles, et n’ont pas vraiment envie d’être identifiée comme telle. Que des personnes qui ne vous connaissent pas se permettent de plaquer sur vous une étiquette, et bien c’est fortement agaçant. Je le sais, cela m’arrive parfois : « puisque vous vous appelez R**, alors vous devez …Compléter avec les clichés que vous voulez, que ce soit de ce que je cuisine, de ce que je pense, ou de la profession que j’exerce. Etre professeur de français avec des grands parents qui n’étaient pas français semble pour certains impossible – je n’ai pas vraiment envie de leur laisser développer leur pensée. Sauf que mon père ne s’est jamais vécu autrement que français. Viennent aussi les considérations du genre : « pourquoi vos grands-parents sont venus en France ? » question parfois posée d’un air offusqué. Je suis française et je n’ai pas à m’en justifier quel que soit mon apparence physique/mon nom/mon prénom. Je n’ai pas besoin de satisfaire la curiosité non plus. Maya se découvre « autre », mais les « autres » n’ont pas forcément envie de ressembler aux clichés que ce personnage a sur elles.

Je ne sais pas si cela ira mieux en le disant, mais au moins, c’est dit.

 

12 réflexions sur “Avez-vous déjà changé d’avis sur un livre lu?

  1. Intéressant ! Pendant la lecture de ce livre, je me suis fait la réflexion rapide : Et, si c’était une autre langue que Maya parlait ? Mais, ce n’est pas cela! Alors, oui, il y a les stéréotypes et les représentations qu’on véhicule et c’est vrai que c’est la première difficulté que ce personnage de fiction affronte dans sa courte vie ! Du coup, je suis perdue dans mes pensées ! Merci pour d’avoir eu le courage de nous faire partager tes réflexions !

    • Si c’était n’importe quel autre langue, les faits auraient été différents. Oui, les stéréotypes, très marqués : les gens nous (je parle pour les personnes d’ascendance polonaise, comme moi) connaissent avant même de nous connaitre.
      J’ai beaucoup pensé aussi à ces femmes, qui arrivent en France sans maîtriser la langue, et ne peuvent être entendues que de leur (ancienne) compatriote. Voir un très beau livre de Leila Sebbar sur le sujet Fatima ou Les algériennes au square.
      Je t’en prie.

  2. Il m’est déjà arrivé de changer d’avis sur une lecture, avec le recul, c’est pour cela que je ne relierai pas certains romans. D’autres, on les a adoré et à la fin de l’année, pour le bilan annuel, il ne nous reste plus aucun souvenir de cette lecture merveilleuse.

    Si je te posais la question sur le pourquoi de la venue de tes grands-parents en France, ce serait plus de la curiosité non mal placée, un peu comme je demanderais à un pourquoi aller dans telle région ou dans telle ville, tel village. La question à deux balles.

    Le mot « arabe » me gêne un peu aussi, car on vise des gens qui ne le sont pas vraiment car ils sont marocains… J’ai des connaissance de cette origine et ils détestent lorsqu’on leur dit qu’ils sont arabes, eux, ils sont marocains, ou belges, parce qu’ils se sentent bien souvent plus belge que moi qui le suis à 100% 😆

    L’Homme aime foutre les autres dans des cases, des catégories et se dire que si tu es dans cette case, alors tu es ainsi, ainsi, et comme ça, je pense que ça les rassure…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.