Archive | 28 mars 2019

Choubi-Choubi de Konami Kanata, tome 3 et 4

Mon avis sur le tome 3 :

La couverture est bien choisi – vous allez me dire qu’elles sont toutes très jolies, très colorées, valorisant réellement le personnage de Choubi-Choubi. La grosse mémère est en effet pour une fois en activité, en train de jouer avec les éléments de la nature – oui, elle ne se contente pas de manger ou de dormir. Elle peut aussi être effrayée par de nouveaux objets ou participer activement au ménage. Elle est aussi proche des autres animaux, n’hésitant pas à se porter au secours de chatons ou à tenter d’attraper un moineau – de ce côté, on peut peut-être dire qu’elle est un peu trop proche de lui. Bien sûr, elle bénéficie toujours de toutes les attentions de Mémé, qui veille à ce qu’elle ne prenne pas froid. Mémé découvre aussi que Choubi-Choubi est assez sélective en ce qui concerne le fait d’entendre, ou pas ce qu’on lui dit : si ventre affamé a une oreille très fine, ventre repus n’entend plus rien, sauf s’il s’agit encore de nourriture.

Quant au bonus, il n’est pas félin, mais présente une charmante petite démone au prise avec la modernité.

Mon avis sur le tome 4:

Ce tome 4, comme tous les tomes de la série ou presque, nous parle de Noël et de jour de l’an. Mais surtout, Choubi Choubi est entourée par d’autres chats et même des chatons très vigoureux – un peu trop peut-être, on est une bonne grosse mémère ou on ne l’est pas. ce quatrième tome reste très mignon, très tendre plus que réellement drôle. Choubi Choubi expérimente de nouvelles choses – ah ! le gâteau de riz ! ah, les croquettes de régime qui font grossir ! et s’épanouit auprès de mémé, qui prend toujours soin d’elle.