Son espionne royale, tome 5 : Son espionne royale et le collier de la reine de Rhys Bowen

Présentation de l’éditeur :

Sa mission : résoudre le mystère du collier disparu. Londres, 1933. La reine vient de confier une nouvelle mission à notre héritière favorite : partir à la recherche de sa précieuse tabatière, volée sur la très hédoniste et chic Côte d’Azur. Georgie, déjà comblée par la confiance que lui accorde Sa Majesté, a l’heureuse surprise de voir Coco Chanel en personne lui proposer d’être son modèle pour ses dernières créations ! Toutefois, pendant le défilé, les choses se passent atrocement mal : le collier inestimable qu’elle porte, appartenant lui aussi à la reine, est subtilisé à son tour.
Et, peu après, un homme est retrouvé assassiné ! Avec deux vols sur les bras et un meurtrier en liberté, Georgie n’a pas vraiment le loisir de profiter du casino… Entre Downton Abbey et Miss Marple, une série d’enquêtes royales so British !

Mon avis :

Il fait froid, le temps est abominable, Londres est quasiment vide, si ce n’est la foule, immense, des laissez-pour-compte, ceux qui n’ont pas de quoi se nourrir, ceux qui cherchent en vain un travail. Georgiana, tous les jours, est bénévole à la soupe populaire. Il est toujours bon pour une lady d’accomplir des oeuvres charitables, de donner l’exemple. Il est bon aussi de fuir sa demeure, dans laquelle son frère et sa belle-soeur, qui attend leur deuxième enfant, vivent actuellement. Mais son frère et sa belle-soeur ont de la soeur : la soeur de Fig les invite sur la côte d’Azur ! Emmener Georgie ? C’est impossible. D’abord, parce qu’elle n’est pas invitée, esuite, parce qu’ils n’ont pas les moyens de lui offrir les billets de train : une lady ne peut voyager sans sa femme de chambre, même si celle-ci a encore neaucoup à apprendre pour accomplir son travail. Qu’à cela ne tienne ! Il se trouve que la reine Mary a une mission à lui confier :

– retrouver une tabatière précieuse qui lui a été dérobé ;
– surveiller David, son fils (futur Edward VIII), toujours beaucoup trop proche de Wallis Simpson. C’est quasiment la routine pour Georgie.

Cela le serait si un second vol ne venait s’ajouter au premier, vol dans lequel elle se retrouve, bien malgré elle, aux premières loges. Que dire ? Cette lecture est agréable, divertissante. Elle permet de rencontrer du beau monde sur la côte d’azur, de prendre le train bleu, de rencontrer Coco Chanel en pleine création. Elle permet aussi de côtoyer des personnages peu fréquentables, les escrocs sont toujours attirés par ceux qui sont riches. Si Georgie ne se fait plus guère d’illusions sur la vie menée par sa mère – qui ne veut surtout pas que l’on sache que Georgie est sa fille, elle a tout de même 22 ans – elle découvre un pan du passé de son père qu’elle ne soupçonnait pas. Elle en découvrira aussi un peu plus sur Darcy et, qui sait ? cela permettra (enfin) à leurs relations de progresser.

5 réflexions sur “Son espionne royale, tome 5 : Son espionne royale et le collier de la reine de Rhys Bowen

  1. Pingback: Mon second bilan personnel thriller et polar | deslivresetsharon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.