Les travaux d’Apollon, tome 2 : la prophétie des ténèbres de Rick Riordan

Présentation de l’éditeur :

Sous la forme de Lester, un adolescent de 16 ans, Apollon cherche à comprendre pourquoi les oracles arrêtent de délivrer des prophéties. Il parcourt les Etats-Unis en compagnie des demi-dieux, affrontant des monstres féroces et des créatures indomptables.

Mon avis : 

Lire, c’est se faire plaisir. J’ai acheté ce livre à sa parution, le 4 octobre, mais je ne l’ai lu que maintenant, parce que la première tentative n’avait pas été aussi concluante que je l’espérais. Peut-être Apollon, dans la peau de Lester, poussait-il un peu trop de jérémiades, les aventures étaient un tantinet répétitives. Puis, Apollon a beau avoir beaucoup d’esprit, il n’est pas Percy Jackson – que j’aimerai bien retrouver, d’ailleurs, même si j’apprécie beaucoup Léo et Festus.

J’ai repris ce livre, parce que je n’ai pas apprécié onze romans de Rick Riordan pour ne pas aimer celui-ci. Il fallait simplement que ce soit un moment plus serein – sachant que les romans de Rick Riordan ne le sont pas tant que cela. Oui, nous sommes dans un monde divin. Les parents divins (ou diveux, comme dirait Meg) ne sont pas les meilleurs parents du monde. Ils ont une forte tendance à ne surtout pas s’occuper de leurs enfants, à ne pas tenir leurs promesses, et à ne pas entendre ceux qui les appellent au secours. Apollon/Lester se prend, dans ce second tome, encore un peu de ses insuffisances dans la figure. Pourtant, il commence – un peu – à comprendre qu’il a commis des erreurs. Il commence à se dire que l’on peut choisir et aimer vivre une vie qui n’est pas celle d’un dieu. Il ne parle pas encore pour lui, il ne faut pas exagérer, et Jupiter lui donnerait un accès express pour l’Olympe qu’il ne le refuserait pas. Cependant, il s’intéresse aux personnes qui l’entourent, il essaie de les protéger, et n’hésite pas à accorder une seconde chance. Je suis la première à dire qu’on a le droit à l’erreur, le tout est de savoir la reconnaître.

C’est un véritable bestiaire que nous fait découvrir l’auteur, en plus des habituels adjuvants des membres de la colonie (romaine ou grecque, peu importe – et je regrette toujours certains absents). Nous découvrons de redoutables autruches de combats, une sympathique éléphante, et surtout un couple de griffon sur le point de devenir parents. Non, je ne dévoile pas tant que cela l’intrigue, il suffit, aussi, de regarder la couverture.

Le tome 3 The Burning Maze paraîtrai en anglais en 2018. J’attendrai sa traduction française (en octobre 2018 ?) pour voir si Apollon continue à s’assagir.

Publicités

5 réflexions sur “Les travaux d’Apollon, tome 2 : la prophétie des ténèbres de Rick Riordan

  1. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #7] Bilan 5 – Muti et ses livres

  2. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #7] Bilan 6 – Muti et ses livres

  3. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #7] Bilan 7 – Muti et ses livres

  4. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #7] Bilan 8 – Muti et ses livres

  5. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #7] Bilan 9 – Muti et ses livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.