Les morsures du froid de Thomas O’Malley et Douglas Graham Purdy

édition Du Masque – 400 pages.

Présentation de l’éditeur :

Hiver 1951, le plus rude que Boston ait jamais connu. Et, à Dorchester, où une grande plaque de verglas s’étend dans la baie, le corps nu d’une femme est retrouvé ; la dernière victime suspectée d’un serial killer surnommé le Boucher de Boston. Mais aussi la soeur de la défunte femme de Dante. Cet héroïnomane qui tente désespérément de rester clean décide de faire appel à son vieil ami Cal, ancien flic abîmé, pour trouver l‘assassin et peut-être, une forme de rédemption. Alors que les deux héros de fortune, entravés par leurs propres faiblesses, poursuivent la justice jusqu’aux coulisses du pouvoir, les meurtres continuent…

Mon avis :

Lecture pas forcément facile que celle de ce roman. Il s’agit de la première enquête qui réunit ce nouveau duo, et pourtant, à sa lecture, j’ai cru qu’il existait un tome précédent tant il est fait référence au passé des deux enquêteurs. Je ne suis même pas sure que le terme « enquêteur » convienne. Cole, ancien soldat qui ne s’est jamais réellement remis de ce qu’il a vécu pendant la guerre, dirige une société de sécurité qui vivote, sa femme est infirmière et souhaite qu’il change de vie, de lieu de vie aussi. Dante est son meilleur ami, il est accro à l’héroïne, comme l’était sa femme, morte un an plus tôt d’une surdose. Et aujourd’hui, c’est Sheila, la jeune soeur de sa femme, qui a été assassinée. Elle n’est pas la seule femme qui a été tuée avec ce mode opératoire, et la police peine à trouver le tueur. Le fait que ce soit des prostituées qui disparaissent les uns après les autres expliquent aussi la lenteur de l’enquête. Et le temps ! L’hiver est rude, très rude à Boston. Dante et Cole sont des anti-héros, qui cherchent à savoir ce qui est vraiment arrivé à Sheila.
Sauf que… Dante n’avait pas vu sa belle-soeur depuis un an. Elle et Margo avaient été abandonnées par leur mère, et leur enfance très difficile avait fait d’elles les femmes qu’elles étaient devenues. Ce qu’il découvre sur Sheila est glauque, très glauque. D’ailleurs « glauque » est vraiment l’adjectif qui peut caractériser le livre tout entier, tant nous découvrons des personnes que l’on n’a pas l’habitude de croiser (prostituées, drogués, prostituées se droguant, clients en recherche de drogue…) et tant la violence est omniprésente. Bagarres, fusillades, tortures…rien ne nous est épargné, Dante et Cole sont plusieurs mis en fâcheuses postures, quand ils ne se retrouvent pas très grièvement blessés, que ce soit au physique ou au moral.
Ce n’est pas que la lecture est éprouvante, c’est qu’elle n’est pas franchement agréable. Je suis allée au bout du livre, parce que je voulais savoir, après toutes ses épreuves, ce qu’il allait advenir de Dante, de Cole, et du peu de proches qui leur restaient. Il existe un second tome, qui se déroule trois ans plus tard, je ne suis pas certaine d’avoir envie de le lire.

16 réflexions sur “Les morsures du froid de Thomas O’Malley et Douglas Graham Purdy

  1. Pingback: Billet récapitulatif du mois américain 2018 | Plaisirs à cultiver

  2. Pingback: Bilan #3 du challenge polar et thriller session 2018 | deslivresetsharon

  3. Pingback: Bilan #6 du challenge Polar et Thriller 2018-2019 | deslivresetsharon

  4. Pingback: Bilan #7 du challenge polar et Thriller 2018-2019 | deslivresetsharon

  5. Pingback: Challenge Polar et thriller : le bilan de Sharon. | Nunzi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.