Archive | 24 septembre 2018

Les aventures du jeune Jules Verne par le capitaine Némo

Présentation de l’éditeur :

Quand Jules Verne et ses amis du Club des aventuriers du XIXème siècle entendent parler de l’arrivée d’une montgolfière en ville, ils ne résistent pas à la tentation d’aller la voir en cachette. Mais alors qu’ils explorent l’intérieur de la nacelle, des saboteurs délient les attaches… et l’engin s’envole ! Après un fabuleux voyage en ballon, Jules et ses amis atterrissent en catastrophe sur une mystérieuse île déserte…

Mon avis : 

Les auteurs espagnols aiment à inventer la jeunesse d’auteurs. Si Ana Campoy s’intéresse à celle d’Agatha Miller (épouse Christie) et d’Alfred Hitchock, ce mystérieux capitaine Némo raconte la jeunesse de Jules Verne, ou plutôt publie les cahiers de Caroline, la cousine de Jules.

Je n’attendais pas grand chose de ce livre, que j’avais réservé à la bibliothèque. Bonne nouvelle : il n’y a pas grand chose non plus. Je n’ai guère eu le temps de m’ennuyer parce que le roman se lit vite, et je n’ai pas grand chose à en dire. Non, parce que, quitte à prendre Jules Verne comme héros, lui qui allait tout de même dans la démesure dans ses romans, autant aller aussi dans la démesure dans sa jeunesse, lui qui a essayé d’embarquer en étant un jeune adolescent pour impressionner sa fameuse cousine Caroline dont il était amoureux !

Tout est un peu trop guindé, strict, prévisible, alors que les amitiés nouées par le jeune Jules sont hautement improbables. Bien sûr, les ronchons me trouveront ronchon : « nan mais on s’en fout que ce soit pas vrai historiquement !  » Vous, oui, moi j’aurai aimé lire un livre remplies d’aventures, avec un style nettement moins simpliste. Les oeuvres de Jules Verne ne sont pas si faciles que cela à lire, et ce n’est pas forcément rendre service aux lecteurs quel que soit leur âge de leur servir du « prêt à lire ».

Heureusement, la deuxième partie, quand commencent véritablement les aventures est un peu moins ennuyeuse. Ce qui se passe sur l’île perdue sort enfin un peu de l’ordinaire, tout en restant logique. Néanmoins, ce n’est pas suffisant pour que j’ai envie de lire la suite, qui tient pourtant une très belle place dans les librairies et les bibliothèques.