Le putain d’énorme livre du bonheur qui va tout déchirer d’Anneliese Mackintosh

Présentation de l’éditeur :

Ottila a décidé d’être heureuse et ça va faire mal.

Ottila a un problème. Enfin, elle en a un paquet. D’abord elle est alcoolique. Son père est mort pendant qu’elle se complaisait dans une éternelle gueule de bois. Sa sœur a été internée. Sa mère est en train de craquer. Et ses amis la tirent vers le bas. Sauf Thalès, le type le plus sain qu’elle ait jamais rencontré. Thalès donne envie à Ottila de devenir meilleure. Alors elle décide de faire un doigt à son « contexte » pourri et vole Le Petit Livre du bonheur à la bibliothèque. Puis elle entreprend de le scrapbooker sauvagement : mails, SMS, transcriptions de séances de thérapie, dessins… tout y passe.. Le résultat : un roman insolite, contagieux, qui vous fera autant rire (jamais élégamment) que pleurer :).

Merci aux éditions Milady et à Netgalley pour ce partenariat.

Mon avis : 

Livre à lire quand on a le moral. Il paraît que c’est un livre feel good, mais franchement, au fur et à mesure que je tournais les pages, je ne me sentais pas vraiment bien.
Certes, il y a des trouvailles intéressantes, comme le fait de scrapbooker le livre qui vous promet d’atteindre le bonheur – vaste question, soit dit en passant. Ces petits morceaux de réels sont sans doute ce que j’ai préféré.
Maintenant, ce sont tout de même des thèmes très lourds que brasse ce roman. Ottila a perdu son père, et s’aperçoit, finalement, qu’elle ignorait une part très importante de sa vie. Que transmet-on réellement à ses enfants ? Si l’on est soi-même névrosé, risque-ton de transmettre ses angoisses à ses enfants, même si on ne leur en parle pas. Bien sûr, je ne pense pas que la dépression soit héréditaire, mais je pense qu’un enfant sent quand ses parents ne vont pas bien – et la mère d’Ottila ne fait même plus semblant d’aller bien.
Nous attaquons vraiment un sujet très lourd avec la soeur d’Ottila, qui se laisse mourir, litérralement. Elle n’en est pas à son premier internement, elle n’en est pas au premier diagnostique posé, elle en est même au énième traitement, et celui qui lui est proposé n’est pas des plus réjouissants. Comment aller mieux quand on ne sait même pas si on veut aller mieux ?
Ottila tente d’en finir avec l’alcoolisme, et avec une vie amoureuse des plus bordélique. Seulement, ce n’est pas si simple. C’est drôle, parfois : disons que la vie vous joue parfois de sacrés tours.
Un livre que j’aurai aimé davantage apprécier.

 

8 réflexions sur “Le putain d’énorme livre du bonheur qui va tout déchirer d’Anneliese Mackintosh

  1. bêtement sans doute je bloque sur le titre français et la couverture qui visent le podium dans la catégorie « feelgood bouquin qu’on va trop adorer lire cet été à la plage »… 😦
    sauf erreur, le titre anglais me parait plus honnête et rugueux (So happy its hurt)

  2. Ah ! bon ! ça change la donne ton avis ! pas envie de ça … le temps est assez morose… Je pensais au contraire que cela aller être une bonne lecture de plage ! je passe mon tour . Merci Sharon

    • Pour ma part, non, ce n’est pas un livre que je recommanderai pour la plage. Tant pis si je spoile un peu, mais le récit d’un traitement à base d’électrochoc ne peut pas être une lecture détente.

  3. Rien que le titre me faisait fuir ! On me propose un peu trop un roman qui va déchirer sa race, un peu comme un politicien en campagne et là, je prends mes jambes à mon cou.

    Je vois qu’une fois de plus j’ai bien fait 🙂

    • Oui ! J’aurai vraiment aimé que ce roman soit plus drôle.
      Actuellement, je lis un roman jeunesse « il y a un loup garou dans ma tente », titre simple et efficace qui tient toutes ses promesses.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.