L’ogre au pull vert moutarde de Marion Brunet

IMG_1702Présentation de l’éditeur :

Abdou et Yoan vivent dans un foyer pour enfants.
Oui, ces enfants dont personne ne veut… ceux qui n’ont « pas d’avenir », comme le répète l’horrible Directeur du foyer. Heureusement, les deux copains ont de la ressources; et quand ils découvrent que le nouveau veilleur de nuit, ce bonhomme énorme, très très costaud et très très laid, est un OGRE, ils ripostent. Pas question de se laisser croquer comme des cookies !
Et puis, au fait : qui sait si cet ogre n’a pas quelques points communs avec eux ?

Mon avis :

Ce livre est-il drôle ? Non, pas vraiment. Ce livre est-il réussi ? Oui, complètement.

Je me demande comment réagissent les enfants, dotés d’une famille équilibrée, à la lecture de ce livre. Quant à ceux qui vivent dans des foyers, je n’oserai même pas leur mettre ce livre entre les mains. Qui a envie de lire sa réalité dans un roman, même sous forme de conte ?

Abdou et Yoan nous montrent cette réalité que l’on ne voit pas, ces enfants qui se fondent dans la masse ou qui même, parfois, sont déscolarisés. Ils ne sont pas tendres entre eux, ils ne sont pas tendres avec les adultes – et un adulte n’est pas tendre avec eux, le directeur. Plus encore que l’ogre, il paraît un homme d’un autre temps, tel qu’on pouvait en trouver dans la littérature jeunesse des années 50, dans lequel on expliquait aux enfants « placés » que c’était leur faute, et que s’ils étaient « autrement », ils seraient toujours avec leurs parents. Ce ne sont pas les enfants, les problèmes, ce sont les parents qui en ont. Et si le récit ne s’attarde pas sur les raisons qui ont conduit les protagonistes dans ce foyer au nom magnifique, il ne cache rien des piques que leur envoie le directeur – qui lui, sait.

Une seule nuit, trois protagonistes, quatre bientôt avec Linda, c’est presque une tragédie qui se noue sous nos yeux : comment empêcher l’ogre de dévorer tous les enfants ? Abdou et Yoan sont pleins de ressource. Ils n’ont sans doute jamais lu les mille et une nuit, mais sont plein de ressources pour se tirer d’affaires et faire parler l’ogre. Pour les citer : « comme quoi, au foyer, on acquiert décidément de bons réflexes de survie ».

Au passage, nous en apprenons un peu plus sur les ogres, ces charmants personnages qui hantent les contes et adorent le vert. Ils ont un avantage certain sur certains adultes : ils tiennent toujours leurs promesses.

10694885_10204618827169323_918588559_n91121022

 

 

 

Publicités

3 réflexions sur “L’ogre au pull vert moutarde de Marion Brunet

  1. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #4] Bilan #5 | Muti et ses livres

  2. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #4] Bilan #6 | Muti et ses livres

  3. Pingback: Challenge Jeunesse et young adult #5 | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s