Mois du polar 2021

Bonjour à tous

Le mois du polar aura à nouveau lieu du 1er au 28 février 2021.

L’objectif est de partager autour d’une passion commune : le roman policier sous toutes ses formes. Ce genre littéraire est très présent sur les blogs, dans les librairies, il l’est moins dans les magazines et les émissions littéraires, qui ne sont déjà par nombreuses, quand elles ne sont pas supprimées purement et simplement. La culture ? Pas essentielle, et il y en a à dire sur ce terme ! Oui, difficile pour moi d’oublier que pendant le confinement, il était impossible d’acheter des livres autrement que par téléchargement ou par le click and collect, pas toujours possible. J’écris ces mots le jour où en France, commence le couvre-feu à 18 heures. Peut-être sera-t-il levé le 1er février. Peut-être pas. Je referme la parenthèse.

Toutes les catégories de roman policier, tous les livres qui parlent de roman policier peuvent participer : essai, bande dessinée, manga…

Il n’est pas besoin de participer au challenge annuel pour participer au mois mais, bien sûr, si vous y participez, les lectures compteront aussi pour le challenge.

Il est possible aussi de parler de films, de séries télévisées, et même de recettes de cuisine.

Bon mois du polar à tous !

Et, pour les superbes logos, je tiens à remercier chaleureusement Belette !

Bon mois du polar à tous.

55 réflexions sur “Mois du polar 2021

        • Non, uniquement la littérature policière de Papouasie-Nouvelle Guinée 😆 Ok, je sors…

          Bon, mon article est en prépa, j’essaie aussi de ne pas inclure des espagnols ou autres Idalgos pour me les garder en mai… Je vais sans doute lire un Blacksad mais je garderai les autres pour le mois olé-olé !

          Pendant le confinement 2, je pouvais aller acheter des livres (mais pas en bouquineries, par contre) dans les librairies mais pas aller me faire couper les cheveux, que nous ne pouvons toujours pas nous couper en Belgique (coiffeurs fermés comme les restos), sauf à passer les frontières (on est vite chez les voisins, nous) ou à avoir son coiffeur qui bosse au black, ou, comme moi, de demander à monsieur de les raccourcir, ce qu’il a bien fait ! 3 mois sans son coiffeur, c’est long !!

          De temps en temps, dans LGL, il nous parle de polars, des auteurs sont sur le plateau, mais c’est plus rare que la littérature blanche et la fantasy, pas encore vue :/

  1. Pingback: Mois du polar – février 2021 – PatiVore

  2. Je viens de découvrir chez PatiVore et je vois que j’ai plusieurs polars en retard à chroniquer. Par contre, j’écrirai sans doute des avis assez brefs (pour la thèse sur le nouveau roman rural noir français, ce sera une autre fois) 😉 Ah, et les logos, géniaux, m’ont décidée !

  3. Pingback: Leonardo Padura, La transparence du temps – Lettres exprès

  4. Pingback: Le salon de beauté – Melba Escobar | La jument verte

  5. Pingback: La transparence du temps de Leonardo Padura - Tours et culture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.