Archive | 10 janvier 2021

Le secret du molosse de Marcel Priollet

Présentation de l’éditeur :

Mystère au château de Rovermouth ! Toutes les nuits, un être investit la cour du domaine pour y creuser des trous. Pourtant, l’endroit est bien protégé par Big, un énorme chien, que personne ne peut approcher, pas même la propriétaire des lieux. Qui est cet individu ? Pourquoi fore-t-il le sol ? Comment évite-t-il la furie du molosse ? Ce sont les questions auxquelles le célèbre détective Gash-Mill a accepté de répondre sans se douter que la solution va bouleverser la vie de deux familles…

Présentation de l’auteur :

Marcel Priollet (1884-1960) est un auteur de littérature populaire prolifique (72 oeuvres) qui a utilisé une demi-douzaine de pseudonyme.

Mon avis :

Je le dis et je le répète, télécharger des livres me permet de découvrir des œuvres dont j’ignorai totalement l’existence. Faire des découvertes est, pour moi, toujours une bonne chose. Oui, Marcel Priollet est un auteur de littérature populaire. Et alors ? Il devait faire face aux contraintes (nombreuses) du genre tout en livrant une intrigue qui tient la route.
Pour’ commencer, nous avons une châtelaine, Mme Blackford qui a découvert que, toutes les nuits, quelqu’un entre dans l’enceinte du château et creuse des trous dans la cour ! Pourquoi faire ? Pourquoi terroriser la veuve qui ne roule pas sur l’or ? Quand au chien de la famille, il ne réagit pas, ne bronche pas, lui qui ne supporte absolument personne, pas même Daisy Blackford, belle-fille de Mme Blackford. Certains vont peut-être imaginer une intrigue « fantastique », cependant les trous sont bien réels. Oui, il y aurait d’autres explications mais… n’anticipons pas.
Le célèbre détective Gash-Mill a été engagé pour l’occasion et il ne manque pas de lucidité, son esprit de déduction est, au début de l’intrigue, très développé, peut-être même un peu trop, à deux doigts de la caricature, avant de ne l’être pas assez. Il ne prend cependant pas pour argent comptant tout ce qui lui est dit, et compte avant tout sur lui-même pour se faire son opinion sur Mme Blackford – un personnage très classique, au demeurant, tout comme est « classique » de trouver une intrigue amoureuse en guise d’intrigue secondaire. Ce qui distingue cet enquêteur des autres détectives est sans doute sa méthode pour retrouver comment l’individu mystérieux s’est comporté dans cette fameuse cours du château, même si c’est un moment assez court dans l’intrigue policière.