Journal intime de la (pas si) cruelle belle-mère de Blanche-Neige

Mon résumé:

Reine, cruelle belle-mère de Blanche-Neige, vient de suivre une thérapie pour se détacher de son apparence et réparer le mal qu’elle a fait. Elle est prête à sortir – les autres sont-ils prêts à l’accueilir ?

Mon avis :

Chouette collection, qui s’intéresse à l’après, et réhabilite les « méchants » – et tant pis si certains trouvent que cela nuit à l’image des contes de fée.
La cruelle belle-mère a survécu, elle est même presque présentable extérieurement, elle n’a simplement pas le droit d’utiliser des miroirs, et ce n’est pas la seule chose dont elle est privée, toujours pour mener à bien sa thérapie.
Pas facile de changer, pas toujours drôle non plus de devoir constamment prouver aux autres que l’on a changé. Elle n’est pas la seule, d’ailleurs, et Blanche-Neige a bien changé elle aussi. On ne s’intéresse pas assez au devenir des gentils.
Une lecture sympathique et reposante.

cof

cof

Publicités

32 réflexions sur “Journal intime de la (pas si) cruelle belle-mère de Blanche-Neige

  1. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 9 – Muti et ses livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s