En scène ! de Curvie

Présentation de l’éditeur :

La vie de la petite Kanade Ariya bascule le jour où elle assiste au spectacle de danse de sa voisine Lisa. Fascinée par la grâce de la jeune fille, Kanade n’a plus qu’un rêve en tête : devenir ballerine !

Mon avis :

Et oui, encore une fois, je vous parle d’un manga ! Note : si vous connaissez une petite fille passionnée de danse et de manga, et que vous n’avez toujours pas trouvé de cadeau de Noël, ce livre est fait pour elle. Note (bis) : je l’ai beaucoup apprécié parce qu’il traite de la danse classique autrement.
Quand je rencontre un livre sur la danse, ou sur la musique, c’est trop souvent la même chose : l’auteur vous parle du bonheur de danser, de chanter, de la communion vécue par les danseurs, les musiciens, du plaisir immédiat, naturel, consubstantiel si j’ose dire. Il ne vous parle pas (et là, je prêche pour ma paroisse) des heures de répétition, de cette tonalité qui ne va pas du tout à votre voix, et de ce fichu morceau en sol bémol (donc plein de bémol) que vous en connaissez pas mais qu’il faudra chanter quand même.
Fait essentiel pour la danse : ce manga nous parle bien de l’apprentissage, qui est tout sauf inné. Des pointes, qu’il ne faut surtout pas chausser trop tôt. De la jambe d’appui, très sollicitée qui peut donc devenir douloureuse plus facilement – sans oublier les précieuses articulations. Il ne fait pas l’impasse sur le trac avant un spectacle, sur la nécessité d’assurer techniquement – tout en étant le personnage, Giselle, Belle au bois Dormant, Kitri ou fée clochette.
Il est des danseuses qui ont un don. Il en est d’autres, comme Kana, qui n’en ont pas. Aux yeux de ses professeurs, elle n’est qu’une gamine ordinaire. Seulement, Kana a un avantage sur d’autres élèves, y compris sur Lisa, sa voisine : elle est passionnée. Elle a un grand sens de l’observation, et cherche tous les moyens de se perfectionner,en intégrant mieux la manière d’exécuter les pas, en compensant le fait qu’elle ne chausse encore que des demi-pointes (ce qui n’a pas que des inconvénients), en regardant des videos aussi, toujours pour des raisons techniques, non pour s’approprier le personnage, Kana y parvient très bien, même si elle n’est, au début qu’une souris parmi d’autres.
J’espère que le personnage de Kana pourra vivre sa passion de la danse jusqu’au bout – à voir dans le second tome, que je vais me procurer bientôt.

Advertisements

2 réflexions sur “En scène ! de Curvie

  1. Je ne suis pas particulièrement intéressée par la danse , mais ma mère adore ça. Elle ne lit quasiment pas, mais je vais tenter avec ce livre. Je pense que comme il y a des illustrations, cela devrait lui plaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s