Imogène, vous êtes impossible ! de Charles Exbrayat


Mon résumé
:

Il existe deux clans dans le beau village de Callander : ceux qui sont amis avec Imogène, prient avec ferveur tous les soirs pour sa protection, et ceux qui la détestent, priant tous les soirs pour sa disparition. Sans Imogène, le village vivrait en paix, et s’ennuierait ferme. Quand un meurtre a lieu au village, Londres dépêche sur place un enquêteur, certes, mais un enquêteur né dans les Highlands : il comprend vite qu’il vaut mieux être ami avec Imogène.

406858ABC2015thrillerpolicierMon avis :

A la grande douleur de la moitié des habitants de Callander, Imogène est bien décidée à rester ici. Parmi ceux qui se réjouissent, c’est à dire l’autre moitié, se trouve l’entrepreneur de pompes funèbres, qui a trop de cercueil en stock : avec Imogène, ils finiront bien par trouver preneur ! Justement, une de ses amies, une des rares femmes du village suffisamment douce et charmante pour supporter la présence de la fière écossaise à ses côtés, a été assassinée. Imogène a son idée sur la question, et cela ne plaira pas à tout le monde, surtout pas au sergent McClostaugh.

Disons-le tout de suite : ce n’est pas l’intrigue policière qui est au premier plan, c’est le conflit permanent entre les deux clans rivaux. Nous ne sommes pas en Écosse, nous sommes dans le village des irréductibles gaulois ! Et si personne ne crie « il n’est pas frais, mon poisson ? », en revanche, les pruneaux, les marrons, les pèches sont distribuées avec équité, aux hommes comme aux femmes. Lire à ce sujet la somptueuse bagarre qui a lieu dans le pub du village – et ses conséquences. De quoi défriser le malheureux enquêteur venu de Londres. Heureusement, il sait s’y prendre avec les femmes, du moins avec une femme : Imogène. Un galant homme, de bout en bout, et un excellent enquêteur, ce qui ne gâte rien.

Je précise « galant homme », car tous ne sont pas ainsi dans le village, et bien des maris n’hésitent pas à corriger leur femme, parfois même en public, sans que personne ne s’en offusque. Le divorce existe, il semble que ces écossais n’en aient pas entendu parler – non plus que de la possibilité de porter plainte auprès du sergent. D’un autre côté, quand on voit dans quel était le sergent est capable de se mettre, presque tout seul comme un grand…. on comprend que l’idée ne traverse l’esprit de personne !  Le pauvre sergent est d’ailleurs au centre d’un quiproquo dont il se passerait bien, il suffit de voir la violence des réactions de ceux qu’il côtoie. Je ne vous parle même pas des réactions un peu exagérées de ceux qu’il interroge après le meurtre avec son tact légendaire : il a failli se faire tuer une demi-douzaine de fois. La vie est vraiment rude, en Ecosse.

Imogène, vous êtes impossible ! LE Parfait roman pour se détendre.

101223565100142514.to_resize_150x3000Challenge Ecosse 02

Publicités

20 réflexions sur “Imogène, vous êtes impossible ! de Charles Exbrayat

  1. Ho Exbrayat, j’en ai lu pas mal de cette série, peut-être même celui-là ! Imogène est un prénom qui frappe les esprits ! Il me semble aussi qu’il y avait des MacNamara ! Et puis d’autres, pas des polars ! Sans parler de ses films que j’aimais beaucoup… Ça remonte ! 😉

  2. Surprenant, la semaine dernière j’ai trouvé ce roman d’occase sur le marché. Ce sera mon Imogène de septembre !
    Le Papou

  3. Je cherchais une nouvelle lecture pour le Challenge Ecosse de Gilwenn , tu me donnes envie de relire Exbrayat et son incorrigible Imogen. Il va falloir que je fouille dans le grenier de mes parents pour remettre la main sur la série.

  4. Pingback: ** « Imogène vous êtes impossible » de Charles Exbrayat | Le Hibou et le Papou

  5. Pingback: Challenge ABC 2015 – Thriller, polar….. | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s