Agatha Raisin, tome 4 : randonnée mortelle

Mon résumé :

Après six mois passés à Londres, à avoir exercé un métier qui ne lui convient plus, Agatha n’aspire qu’à une chose : retrouver son cher village. Elle découvre que James, son ami, participe à un club de randonnée : Agatha veut aussitôt s’inscrire. Après tout, tout est calme, non ? Non. Figurez-vous qu’un corps va être retrouvé, et qu’Agatha, bien sûr, va enquêter.

Mon avis :

On ne le dira jamais assez : le militantisme est dangereux pour la santé. Non, la randonnée, là, je suis formelle, il n’y a quasiment pas de problème. Je connais même un couple qui s’est formé en pratiquant cette activité et qui dure toujours, une bonne dizaine d’années plus tard ! Non, je ne parlais pas de James et Agatha, même si, il semble bien que dans ce tome… mais n’anticipons pas !

La victime semble une maîtresse femme, une femme qui s’investit dans une cause. C’est magnifique ! Sauf que… Jessica est prête à s’investir dès qu’elle peut être mise en valeur, dès qu’elle peut prendre un commandement quelconque – et l’ascendant sur pas mal de personnes. Là, son dernier cheval de bataille consiste à trouver tous les droits de passage oubliés et les revendiquer. Gare à ceux qui s’opposeraient à ce qu’elle traverse leur propriété ! Pas la peine de tenter de négocier, de trouver un arrangement acceptable, pas la peine non plus de rester poli : elle passera ! Rien n’entravera sa liberté – et sa capacité à mettre un bordel qui n’a rien de joyeux. Jessica joue un combat non pas perdu d’avance – il est des personnes, comme elle, qui aime se battre pour tout et n’importe quoi tant qu’elle se batte – mais désuète : le droit d’être propriétaire ne dérange pas grand monde, et vociférer contre les affreux propriétaires terriens rappellent d’autres temps.

Et c’est avec des méthodes pas très modernes que Jessica a été tuée : à coups de pelle. Moralité : il faut toujours ranger ses outils, on ne sait pas ce que certains peuvent faire avec. Le principal suspect est Sir Charles, l’affreux nobliau avec lequel elle était en conflit. Oui, elle seule : les autres randonneurs avaient apprécié la proposition du baronnet, sa politesse, et ne voyaient franchement pas pourquoi ils ne l’auraient pas accepté (pour une fois que quelqu’un leur répondait, cela se fête).

Agatha enquête, et elle enquête cette fois-ci elle enquête à la demande d’une proche d’une des suspectes. Que ne ferait-on pour aider une amie, assouvir sa passion pour les enquêtes et être près de James ? Et bien on ferait ce que ferait Agatha et cela donne des scènes absolument succulentes.

Je n’ai garde non plus d’oublier le personnage de Gustav, majordome entièrement dévoué à son maître, et tant pis si les invités ne l’apprécient pas : sir Charles et sa tante avant tout.

Randonnée mortelle : une enquête tout sauf ennuyeuse.

petit-bac-2017logopolarssharon25feb4-challengeecosse02

Publicités

9 réflexions sur “Agatha Raisin, tome 4 : randonnée mortelle

  1. Pingback: Mois du polar 2017 | deslivresetsharon

  2. Pingback: Bilan du mois du polar février 2017 | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s