Money shot de Christa Faust

Présentation de l’éditeur :

Je m’appelle Gina Moretti, mais vous me connaissez probablement mieux sous le nom d’Angel Dare. Vous en faites pas, je n’en parlerai à personne. J’ai tourné mon premier film X à l’âge de vingt ans, même si à l’époque, j’avais menti devant la caméra et prétendu en avoir dix-huit. Mais contrairement à bon nombre de filles avec lesquelles j’ai bossé, j’ai été assez maligne pour raccrocher. Le problème, c’est qu’à l’instar d’un catcheur ou d’un voleur de bijoux, je me suis laissé tenter par un retour. Je n’avais aucune idée que j’allais finir coincée dans un coffre de bagnole.

b93ab-102bans2bgallmeister2bchallengeMon avis :

Amis du cinéma, bonjour ! Oui, vous les fans du 7e art, venez, rejoignez nous dans les coulisses de cette industrie, pardon, de cette forme d’art particulièrement élaborée qu’est le cinéma ! Vous découvrirez l’intimité de ses acteurs, de ses réalisateurs, et de ses producteurs. Pour des raisons que je n’ai pas comprises, les scénaristes ne bossent pas beaucoup, sur ce genre de film.

On me souffle dans l’oreillette que le genre de film que nous découvrons est assez particulier. Oui, bon, et alors ? Le cinéma existe grâce à la diversité de ses genres, non ? Le langage utilisé est parfois cru, enfin, souvent direct. Oui, mais si le langage est en adéquation avec le sujet développé dans le récit, où est le problème ? Puis, n’avons nous pas à faire à une vraie star, qui a certes arrêté (les grandes sportives se retirent aussi un jour) puis reprend le travail parce qu’elle l’apprécie – des personnes qui aiment leur travail, cela existe, Gina Moretti en est la preuve survivante.

Non, parce que, la pauvre, déjà qu’elle était franchement mal barrée dès les premières pages du livre, mais alors la suite, c’est pire, bien pire. Ce n’est pas qu’elle ne peut compter sur personne, c’est plutôt que les personnes sur lesquelles elle peut s’appuyer finissent elles aussi par morfler sévèrement – voir plus. Quant à celles qui trahissent Gina… et bien elles morflent aussi. Comme quoi, la trahison ne paie pas très longtemps.

Un peu naïf, mon avis ? Bien sûr ! C’est tout de même plus drôle que de parler des personnes qui s’indigneraient du sujet (les coulisses de l’industrie pornographique) et du vocabulaire. Angel Dare, une héroïne et une narratrice que l’on n’oublie pas et qui porte le roman à elle seule.

logopolarssharon2

Publicités

3 réflexions sur “Money shot de Christa Faust

  1. Pingback: Bilan du challenge Gallmeister | deslivresetsharon

  2. Pingback: Challenge polar et thriller – mon bilan | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s