La fantastique aventure de Woua-Woua le chihuahua

Mon résumé :

Woua-Woua-, chihuahua de son espère, est prêt à tout pour rendre son maître heureux. Quand je dis « tout », c’est « tout ». Et quand celui-ci lui prête des qualités qu’il n’a pas (demande-t-on à un chihuahua, même pas de pure race, d’avoir les qualités d’un rottweiller ?), il le suit à l’aventure. Dans les montagnes. A la poursuite d’un loup monstrueux. Bonne chance.

Mon avis :

Rien ne se perd, rien ne se jette, tout se grignote, c’est ma devise. Autant vous dire tout de suite que le narrateur est éminemment sympathique ! Il est un chihuahua, il ne manque pas d’humour – ne lui demandez pas de se prendre au sérieux – ni même d’une certaine distance vis à vis de l’aventure que lui, son maître et ses deux amis sont en train de vivre. Poète à ses heures – presque toute – il prodigue également de précieux conseils à ceux qui voudraient vivre les mêmes expériences qu’eux. Philosophe aussi, il rappelle que les regrêts ne servent à rien. Un narrateur doué, un personnage intéressant.

Et les humains, me direz-vous ? Heureusement, ils ne sont pas monochromes, ce serait ennuyeux. S’ils paraissent au début être rangés dans des stéréotypes bien définis (le maigrichon qui veut se faire bien voir, le costaud buté, la belle indifférente), ils évoluent – et ce qu’ils vivent dans la montagne les force à sortir de leur rôle. L’intrigue serait plate, sinon – un comble pour un roman qui se passe en altitude, avec véritable refuge en planche et crevasses verglacées.

Un livre à conseiller à tous les jeunes lecteurs.

challenge jeunesse101223565

Publicités

26 réflexions sur “La fantastique aventure de Woua-Woua le chihuahua

  1. Bon, j’aime pas ces chiens qui n’ont de chien que le nom et qui sont souvent plus petit qu’un chat… imagine, tu marches sur la bestiole et ça fera sprotch, comme si tu marchais sur une feuille de chou-fleur… 😛

    N’oublie pas que si tu manges du chien, tu chies woua woua… c’était le comm le plus instructif du siècle 😉

      • Pour eux, si ! Un auteur de bédé en avait fait la parfaite illustration avec une qui avait acheté ce chien parce qu’il allait bien avec ses bottes… ensuite, elle monte sur la moto de son copain et attache le chien derrière… le chien est trainé par la moto et fini mort. Certains lecteurs s’étaient insurgés, mais l’auteur de la bédé avait dit qu’il n’avait fait que pousser le bouchon en visant les icônes de la mode ou certains stars (c’était dans Les Nombrils).

      • Et il a visé juste !
        Déjà que, pour certains, l’enfant est aussi un accessoire de mode – voir la série Absolutely Fabulous où l’héroïne est ravie parce qu’elle aura le top du top, ce qui lui ouvrira l’accès au meilleur défilés de mode : le bébé métissé.

      • Oui, il y a vingt ans, à Rouen, les étudiants défilaient pour le pacs et l’égalité des droits entre homo et hétéro. Je me souviens qu’un prof avait dit « nos enfants verront peut-être les homos avoir le droit de se marier et trouveront ça normal. Ce ne serait pas plus mal ».

      • Et maintenant, ça défile pour tout interdire. Entre nous, je préférerais qu’on laisse le mariage aux couples hétéros et que pour les couples homos, on mette au point les mêmes protections, mais pas le mariage. Merde quoi, à la fin, ils vont être aussi plan-plan que les hétéros ! Où réside le plaisir à vivre différemment ? mdr

      • Et oui.
        Pour ma part, cela m’amuse de voir que les homos veulent les mêmes vies bien réglés que les hétéros. Ah, les impôts à payer en commun, ah, les crédits pour la voiture, la maison. Ah, le week-end chez les beaux-parents – sans oublier bien sûr les joies des réunions parents-professeurs.

      • Oui, je trouve ça un peu bête alors qu’ils peuvent avoir une autre vie, plus punchy que la nôtre. Ou alors, tout compte fait, même dans la différence ils veulent des règles, des choses communes,… quand on y pense bien, dans la mafia, il y a une hiérarchie comme au boulot, des règles, des choses à faire… dans les citées, il y a des caïds, des chefs, des règles, pas les mêmes que nous, mais des règles quand même.

  2. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 1 | Muti et ses livres

  3. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 3 | Muti et ses livres

  4. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 4 – Muti et ses livres

  5. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 5 – Muti et ses livres

  6. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 6 – Muti et ses livres

  7. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 7 – Muti et ses livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s