Défense de tuer de Louise Penny

Présentation de l’éditeur :

Au plus fort de l’été, le Manoir Bellechasse, un hôtel luxueux des Cantons – de – l’Est, accueille les membres d’une riche famille anglo – canadienne réunis pour rendre hommage à leur défunt patriarche. L’inspecteur – chef Armand Gamache, venu célébrer avec sa femme leur trente-cinquième anniversaire de mariage, constate rapidement le troublant comportement de cette famille aux apparences parfaites. Sous la surface trop lisse bouillonne une inavouable rancune longtemps refoulée. Dans les esprits comme dans le ciel, l’atmosphère s’alourdit. Bientôt une tempête s’abat, laissant derrière elle un cadavre étrangement mis en scène. Mais qui aurait l’audace de commettre un homicide sous les yeux de l’inspecteur ? Avec cette quatrième enquête de l’inspecteur – chef Armand Gamache, Louise Penny fait une nouvelle fois preuve d’une ingéniosité subtile et d’une véritable compréhension du psychisme humain. Instaurant un huis – clos tout aussi charmant que déstabilisant, elle laisse ses personnages évoluer jusqu’à ce que leur nature véritable se dévoile dans toute sa laideur. Plus que jamais elle s’impose comme un véritable maître du mystère.

Mon avis :

Les enquêteurs devraient le savoir : il ne faut jamais partir en vacances, ja-mais. Le crime est partout, et la présence d’un policier ou d’un détective est insuffisante pour l’empêcher. Plus sérieusement, ce quatrième tome correspond à un exercice de style bien connu, le policier qui reste un policier quoi qu’il arrive, même quand il est censé se reposer.
Autre thème bien connu : le meurtre dans un lieu clos. Dans cet hôtel luxueux, le personnel se connaît bien, fait de son mieux pour satisfaire ses clients, exigeants, et ne s’attend pas à ce que l’une d’entre elles soit victime d’un meurtre.

A ce thème classique s’en joint un autre : le règlement de compte familial. Ne pas se fier aux apparences : celui que l’on décrit comme le méchant de la famille est peut-être quelqu’un que l’on a appris à apprécier lors d’un précédent roman. Et celle qui semble n’éprouver qu’indifférence pour les siens ne parvient pas à exprimer les sentiments qu’elle ressent, parce qu’elle n’a pas été éduquée ainsi.

La rancoeur, la haine, la colère se mélangent pour devenir explosif, et c’est tout ceci que devra démêler l’inspecteur Gamache pour identifier le coupable. Pire : dans cet espace coupé du temps, les personnes, blessées depuis l’enfance, prennent toutes les armes qui sont à leur portée pour blesser plus encore. Au risque de perdre plus qu’ils ne pensaient avoir perdu. Gamache lui-même est au prise avec son passé, celui de son père, et avec son avenir, avec son fils et ses petits-enfants, et il s’en sort très bien, ou presque.

Défense de tuer est un bon et solide polar.

Advertisements

6 réflexions sur “Défense de tuer de Louise Penny

  1. Pire ! La présence du policier attire le crime !! Poirot, en vacances, tout le temps des crimes ! Je dis que les enquêteurs, privés ou flics, attirent le crime comme une bouse fraiche attire les mouches !

    Oui, je sors de suite et je ne note pas parce que ma PAL me hurle d’arrêter, même si je suis tentée de ne pas lui obéir !

  2. c’est une de mes séries préférées, elle est superbe en audio en anglais, le narrateur Ralph Cosham est parfait pour Armand Gamache. Hélas il est décédé après la narration du volume 10 et les remplaçants des vol 11 et 12 ne sont pas à la hauteur, leur voix et ton ne correspondent pas à l’image que Lousie nous donne d’Armand.
    Ce sont des polars si riches au niveau des personnages, de leur évolution au long de la série.J’aime aussi beaucoup le rythme plutôt tranquille. J’ai eu la chance de voir Louise Penny à Book Expo America, une femme chaleureuse, simple, et qui vient de perdre son mari (Alzheimer), après l’avoir accompagné jusqu’au bout. Sa newsletter qu’elle envoie le 1er de chaque mois est toujours intéressante.
    Je suis vraiment une fan de Three Pines

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s