Un automne à River Falls d’Alexis Aubenque

Présentation de l’éditeur :

En ce début d’automne, deux assassinats commis coup sur coup viennent troubler la tranquillité toute relative de River Falls, déjà ébranlée par un sordide fait divers quelques mois plus tôt. Le premier crime fait grand bruit : Robert Gordon, un avocat brillant, philanthrope à ses heures, est retrouvé électrocuté dans le Jacuzzi de sa luxueuse demeure, sur les hauteurs de la ville. Tout laisse penser que le meurtrier a voulu faire croire à un suicide, mais le subterfuge est grossier. Le même jour, le corps d’un SDF roué de coups et jeté dans la rivière arrive à la morgue, sans susciter beaucoup d’émoi. A priori, aucun lien entre les deux affaires. Le shérif Mike Logan, épaulé par sa compagne, la célèbre profileuse Jessica Hurley, va devoir élucider les meurtres. Commence alors une plongée inquiétante dans les noirceurs de l’âme humaine qui révélera des secrets dévastateurs.

50

Mon avis :

Ceci est le troisième roman que je lis d’Alexis Aubenque, mais c’est la première fois que je me rends à River Falls en sa compagnie. La communauté a été secoué par la précédente affaire (7 jours à River Falls – que je n’ai pas lu) et Jessica Hurley, la compagne du shérif, est restée à ses côtés pour l’épauler. Elle est officiellement en congé pour quelques mois, mais quand cette double affaire survient, elle ne peut s’empêcher de participer à l’enquête, quitte à payer de sa personne. Ce duo me rappelle lui aussi Emmet/Anna, les héros de Kirk Mitchell, si ce n’est que Jessica est une forte femme, décidée, que peu de choses, et encore mois de personnes, parviennent à faire reculer.

S’il est un sujet que montre ce livre, c’est à quel point l’Amérique est dure avec ceux qui sont différents. Et ce mot recouvre bien des choses. Ceux qui sont trop minces, trop gros, trop pauvres, trop handicapés, tous ceux que l’on ne veut pas voir ou que l’on se plaît à humilier quand on les croise – quand on ne souhaite pas les voir disparaître. Aussi, qui s’inquiéterait du meurtre d’un SDF, d’un John Doe ? A part le shériff et sa compagne, presque personne.

De l’autre côté, nous avons les riches, les très riches, ceux qui peuvent tout se permettre – et que Robert Gordon soit un bienfaiteur de la communauté ne change rien au fait que ses associés se passeraient bien de voir certaines de ses affaires exposées au grand jour. D’ailleurs, j’ai eu l’impression que, de ce côté de l’enquête, on passait plus de temps à mettre des bâtons dans les roues des enquêteurs qu’à leur permettre de trouver l’identité du coupable. Robert Gordon, sa vie, son oeuvre, passe très rapidement à l’arrière-plan du récit.

Un automne à River Falls est à mes yeux le roman du double. Double meurtre. Un couple d’enquêteur. Deux frères. Deux soeurs. Deux fraternités. Il n’est pas question de part d’ombre et de lumière, mais d’exploration des facettes du genre humain, complexes. Les enquêteurs ne sont pas des êtres sujets à caution. Ils peuvent commettre des erreurs, avoir parfois des jugements hâtifs, ne pas prendre suffisamment de précautions. Il ne s’agit pas là de nourrir le suspens, ou de faire traîner l’intrigue en longueur. Non, il s’agit de montrer, de construire des personnages faillibles – donc humains. Et le roman n’en est que plus prenant. Lire Un automne à River falls, c’est avoir toujours envie d’entamer un chapitre de plus et de regretter de ne pas avoir le temps de le faire. Je ne puis que vous conseiller de vous rendre vous aussi à River Falls.

 

J’ai lu ce livre dans le cadre du challenge

Ma partenaire de challenge est Stellade dont voici le blog. Elle avait choisi pour l’occasion ce titre, L’atelier des miracles de Valérie Tong-Cuong et Si je reste de Gayle Forman.

Pour ma part, je lui avais proposé Debout les morts de Fred Vargas, la Quête d’Ewillan, tome 1 de Pierre Bottero, et Un calice de sang de Peter Treymaine.

Publicités

7 réflexions sur “Un automne à River Falls d’Alexis Aubenque

  1. Tu en fait fait une bonne analyse. Je l’ai lu pour un BC sur LA avec discussion avec Alexis Aubenque, c’était très intéressant… Je suis contente que tu aies apprécié cette intrigue. Merci à toi et à bientôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s