Enterrez vos morts de Louise Penny.

51Y7GKYwCTL._SX303_BO1,204,203,200_Présentation de l’éditeur :

Tandis que le Vieux-Québec scintille sous la neige et s’égaye des flonflons du carnaval, Armand Gamache tente de se remettre du traumatisme d’une opération policière qui a mal tourné. Mais, pour l’inspecteur-chef de la SQ, impossible d’échapper longtemps à un nouveau crime, surtout lorsqu’il survient dans la vénérable Literary and Historical Society, une institution de la minorité anglophone de Québec. La victime est un archéologue amateur connu pour sa quête obsessive de la sépulture de Champlain. Existerait-il donc, enfoui depuis quatre cents ans, un secret assez terrible pour engendrer un meurtre ?

Mon avis :

Il est parfois facile de présenter un livre derrière un écran, bien plus facile que si l’on était « dans la vraie vie » et que je doive défendre ce livre avec mes seuls mots, face à des personnes qui ne l’auraient pas lu, et n’auraient pas forcément envie de le lire après avoir entendu mon opinion, pour de très mauvaises raisons.
Enterrez vos morts est un coup de coeur absolu, un livre marquant, un livre que je n’ai pas eu envie de finir. Un livre à lire aussi avec des mouchoirs à porter de main. Même si Louise Penny ne donne pas dans le pathos, l’émotion est là, bien réelle.
« Alors, chaque nuit, Henri, l’agent Morin et lui allaient se promener. » Cette phrase a pour moi une perfection formelle rare, de par sa simplicité, de par tout ce qu’elle signifie en ayant l’air extrêmement simple. Elle fait sens, immédiatement, à la lecture. Peut-être fera-t-elle ricaner parce qu’elle est trop simple, parce que ce qu’elle raconte va à l’encontre de leur croyance. Oui, je fais dire beaucoup à une simple phrase. Et elle n’est pas la seule qui pourrait être analysée ainsi.
Louise Penny dédie son livre à ceux qui accordent des secondes chances et à ceux qui les saisissent. Enterrez vos morts est l’histoire d’une seconde chance – pour Gamache. Avez-vous déjà lu l’histoire d’un enquêteur qui pense s’être trompé, confie à un de ses hommes la reprise d’une enquête qu’il a lui-même mené parce qu’il pense être passé à côté de la vérité ? Non ? C’est pourtant ce que nous raconte ce livre, et pas seulement. Il nous raconte aussi la réalité de la vie au Quebec, avec les dissensions entre les communautés. Tous les québécois ne sont pas francophones, et les anglophones ont bien de la peine à exister, simplement.
Il parle d’un meurtre, aussi, celui d’un passionné, d’un monomaniaque dirait-on, une personne pour qui sa passion était toute sa vie au point de n’avoir que faire de ce qu’on pouvait penser de lui. Augustin a rendu fou tout ceux qui l’entouraient – et qui fut assez fou pour tuer ce doux dingue inoffensif ? Gamache et son ancien maître enquêtent, discrètement, parce que ce meurtre heurte bien plus de sensibilité par les recherches effectuées par la victime que par le crime lui-même. Il montre que l’équilibre au Québec entre les communautés n’est pas solide – du moins, c’est l’impression que j’ai eue, de France.
Et Three Pines, lieu de toutes les enquêtes de Gamache ? Nous retrouvons ce village qui n’est plus vraiment paisible depuis le crime qui a eu lieu six mois plus tôt.  Si Ruth la poétesse reste égale à elle-même, force est de constater que rien ne sera plus pareil dans ce village – même après le dénouement.
Enterrez vos morts est un magnifique roman, et pas seulement un roman policier.

Publicités

11 réflexions sur “Enterrez vos morts de Louise Penny.

  1. Si c’est un coup de coeur absolu je note ! En plus le cadre me plaît et que ce ne soit pas QUE policier me plaît plus encore, j’aime quand il y a une toile de fond qui se « tient » ! Et je te fais confiance pour le sens des phrases « simples » qui peuvent en dire davantage que des tournures alambiquées… 😉

  2. Pingback: Le mois du polar commence | deslivresetsharon

  3. Pingback: Bilan du mois du polar | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s