L’encombrant de Willam Olivier Desmond

EncombrantPrésentation de l’éditeur :

Eric Beaulieu, petit brocanteur de son état, est fort embêté lorsque son vieux père ne répond plus à ses coups de fil. Lui serait-il arrivé quelque chose ? ce serait ennuyeux : le paternel a un garage en banlieue, où Eric aimerait assez planquer les deux cents kilos de hasch qu’il restera après es livraisons. De fait, le père s’est mis la tête dans un sac en plastique et en est mort, ce qui est triste. Et dangereux : avertir les flics alors qu’on a toujours pas écoulé la marchandise…

moispolar2016-logobelette

Mon avis :

Je me présente, je m’appelle Eric, et ce n’est pas que je ne voudrai pas réussir ma vie, c’est que je voudrai qu’elle soit beaucoup plus simple qu’elle ne l’est actuellement ! J’ai la quarantaine, je suis divorcé, une fille (comme souvent dans les romans policiers), une nouvelle compagne nantie d’un petit garçon aux yeux pétillants. J’exerce la profession de brocanteur, mais en vérité, j’arrondis mes fins de mois en trafiquant un peu de drogue. Mes complices sont deux frères qui ont toujours la tête des mauvais jours. Justement, nous étions sur une affaire sans trop de souci quand ils ont voulu engager quelqu’un pour nous aider. Et c’est là que mes problèmes ont commencé.
Je serai sympa, je ne vous raconterai pas tout, parce que j’ai vécu plus de péripéties en ces quelques jours qu’au cours de toute ma vie. Même les trois années chez les paras m’ont semblé moins difficile, c’est dire. Il faut préciser aussi que j’ai dû régler les comptes avec le passé de mon père (qui venait de le rattraper), régler quelques affaires courantes, réparer les gaffes que j’avais commises et m’assurer un avenir non pas tout rose mais sans trop de souci. La vie, ce n’est pas comme les romans policiers, on ne prend pas toujours les bonnes décisions. Je dirai même qu’on ne prend jamais les bonnes décisions et qu’après, on passe son temps à faire du raccommodage.
Je terminerai par un dernier conseil : comptez toujours sur la police, elle peut vraiment être très utile.

Publicités

11 réflexions sur “L’encombrant de Willam Olivier Desmond

  1. Pingback: Le mois du polar commence | deslivresetsharon

  2. Pingback: Bilan du mois du polar | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s