La Griffe et la Flèche T3 La Cité Maudite par Christophe Lambert

 édition Didier Jeunesse – 160 pages

Présentation de l’éditeur : 

Le guerrier Djamal, son compagnon de route Tom et leur amie, la combative Zohra, sont poursuivis par les impitoyables sbires du Kardinal. Durant leur cavale, ils arrivent par hasard aux portes d’une inquiétante ville en ruines… La cité maudite d’Élégia ! Et si cet endroit représentait une menace encore plus terrible que leurs poursuivants ?

Merci aux éditions Didier Jeunesse et à Netgalley pour leur confiance.

Mon avis :

C’est avec un très grand plaisir que j’ai retrouvé Tom, Djamal et Zohra, mon personnage préféré, pour ce troisième volet de leurs aventures. Ah, pardon, j’ai oublié quelqu’un ? Oui ! Ackbar, le tapis volant de Djamal. Certes, il est un peu difficile à piloter, certes, il ne peut accueillir qu’une seule personne à la fois, il est cependant un personnage à part entière, un allié indispensable aux trois compagnons de route. Et je ne voudrais pas le vexer, il est très susceptible (voir le chapitre 13 à ce sujet).

Ils sont, encore et toujours poursuivis par les hommes de main du Kardinal, qui veulent absolument mettre la main sur Tom et ses pouvoirs. Au fil des livres, Tom parle de mieux en mieux, à cause aussi des soins attentifs dont il est entouré – un enfant à qui l’on ne parle pas ne parlera pas. Il essaie toujours d’approfondir sa connaissance de ses pouvoirs, Tom est plein de bonne volonté, plein de courage aussi face aux épreuves qu’il a traversées. Ce tome-ci ne fait pas exception aux précédents, il devra affronter d’autres épreuves, à l’intérieur d’une cité maudite, Elégia. Nous ne sommes plus ici dans la nature, nous sommes dans un lieu crée par les hommes, dans un lieu qui a été abandonné par les hommes. Ce lieu est connu pourtant, et tous l’évitent. Presque tous, du moins.

Djamal n’est plus celui qu’il a été, c’est à dire qu’il cherche à réparer le mal qu’il a fait, et nous en saurons plus dans ce tome de son passé de brigand. Nous saurons aussi qu’il faut affronter ses remords, ses regrets aussi, ses peurs enfin, en tirer quelque chose – pour avancer. Djamal ne sera pas le seul à se retrouver confronter à ses erreurs. Il est toujours possible de se racheter, ou au moins, d’essayer.

Une très bonne série !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.