Archives de tags | Mexique

L’Amant de Janis Joplin par Élmer Mendoza

Présentation de l’éditeur :

Dans le Triangle d’or de la marijuana, le Sinaloa, le jeune David, un peu attardé et naïf, est capable de tuer un lièvre d’un lancer de pierre. Ce qui en fait, malgré lui, un joueur de baseball convoité. À la fête du village, il danse avec une fille interdite, réservée au fils d’un trafiquant. Bagarre. David tue son agresseur. Son père passe un accord avec le trafiquant et l’éloigne. À Los Angeles, il est dragué par une fille qui l’emmène dans sa chambre, le déniaise puis le met à la porte en lui disant qu’elle s’appelle Janis Joplin. Il en tombe éperdument amoureux, se fait virer de son équipe de baseball pour alcoolisme et renvoyer au Mexique. David n’est pas armé pour faire face aux barons de la drogue du Sinaloa. Tout explose autour de lui, dealers, policiers corrompus, guérilleros au coeur pur, femmes fatales et même une voix intérieure. Sa vie devient une course d’obstacles, une fuite continuelle ponctuée de coups de chance. Il va de catastrophe en catastrophe, de situation dangereuse en menaces de mort. Mais il n’a qu’un seul objectif : retrouver son amour, Janis Joplin.

Merci à Netgalley et aux éditions Métaillié pour ce partenariat.

Mon avis :

Comme j’ai eu du mal à terminer ce livre ! Je l’ai pourtant fait, et je dois dire que je n’ai pas vraiment apprécier cette lecture. En fait, dès la moitié du livre j’étais perdue, complètement. Nous sommes au Mexique, la corruption règne, le trafic de drogue règne. Ne pas compter sur la police, surtout pas. Ne pas compter sur la justice. Ne surtout pas compter sur les serments qui pourraient être faits – trafiquants, caïds ne sont pas là pour tenir leurs promesses, plutôt pour trouver un moyen de les contourner.

Dis ainsi, elle pourrait être riche et intense, cette histoire de David, jeune homme attardé dont la vie n’est qu’une succession de catastrophe. Attardé, et atteint peut-être aussi de troubles mentaux, lui qui entend une voix, sa « partie réincarnable », jamais de bons conseils. Il tombera de Charybde en Scylla, et il ne sera pas le seul, tant la violence et la cruauté sont omniprésentes. J’ai très vite aussi renoncé à distinguer les personnages entre eux. Mis à part David et sa cousine, ils m’ont tous semblé cruellement interchangeables. Je m’attendais à lire un roman déjanté, je me suis surtout retrouvée à lire un roman qui part dans tous les sens, qui va de rebondissements en rebondissements brouillons. David a beau poursuivre une idée fixe, les liens entre tout ce qui lui arrive est compliqué à trouver. J’ai aussi été déçue, finalement, de la si courte présence de Janis Joplin dans l’oeuvre, mais j’ai savouré les rares moments où elle apparaissait.

Pour terminer, un peu de musique.