Archives de tags | littérature américaine

Challenge la Nouvelle Orléans

J’avais dit « plus de challenge ». Oui, mais celui-ci correspond trop à un genre littéraire, et à un état des Etats-Unis qui m’intéresse particulièrement : le challenge La Nouvelle Orléans.  En plus, ce challenge est exactement comme je les aime : pas de catégorie, ni de date limite. Il suffit de chroniquer un ou plusieurs livres qui se déroulent en Louisiane ou dont les auteurs sont originaires de cet état. Il est aussi possible de parler des films et de la musique.
Il faut aussi écrire un billet de présentation avec un des logos et donner le lien de nos chroniques.

Pour les livres, je citerai les romans de James Lee Burke, La communauté du Sud, Rempart street de David Fulmer (que je viens d’emprunter) ou encore Zola Jackson de Gilles Leroy.

N’hésitez pas à nous rejoindre pour le Challenge Nouvelle Orléans chez Myrtille.

Meurtre à Shakespeare de Charlaine Harris

édition J’ai lu – 252 pages.

Mon résumé :

Lily Bard cache un lourd secret. Depuis quatre ans qu’elle vit dans la petite ville tranquille de Shakespeare, dans l’Arkansas, elle a tout fait pour le protéger, ne se liant avec personne et accomplissant avec soin son métier de femme de ménage. Une nuit, alors qu’elle marche dans la ville pour tromper son insomnie, elle découvre le cadavre de son propriétaire. Elle prévient anonymement  la police. Certes, son propriétaire n’était pas le meilleur homme de la terre, il adorait découvrir les secrets d’autrui, mais de là à le tuer ! Qui a pu franchir le pas ?

50 états/50 billets : le challenge, mon billet pour l’Arkansas.

Challenge Thriller et polar par Liliba

Mon avis :

Je ne serai pas dithyrambique, c’est sûr. Je dirai simplement que ce roman permet de passer un agréable moment, du moment que le lecteur veuille bien ne pas trop se poser de questions et ne revienne pas en arrière parce qu’il aura découvert une contradiction à quelques pages de distance. Soucis de traduction ? Peut-être, ne jetons pas trop vite la pierre à l’auteur.

Lily Bard a survécu à l’horreur – quatre ans se sont passés depuis les faits, ce qui explique aussi qu’elle commence à retrouver un semblant de vie normale dans cette enquête. Si vous avez déjà lus des romans de Charlaine Harris, vous saurez que « vie sentimentale normale » est un concept assez particulier sous sa plume.

Pas de fantastique dans ce roman : nous sommes ici dans une intrigue policière pure. Ce qui m’a le plus intéressé n’est pas le fait que Lily enquête afin de préserver son secret, mais la description du climat de cette petite ville de province, sectaire, étriqué, pas vraiment raciste, non, mais pas très tolérante non plus : il ne faut pas pousser beaucoup ces habitants très respectables pour que le vernis craque et que la violence se déchaîne.

En dépit des horreurs auxquelles Lily a survécu, cette lecture s’est avérée reposante. Aussi, j’enchaînerai prochainement avec la lecture du tome 2, trouvé chez un bouquiniste.

Le mois américain