Honky Tonk samouraïs de Joe R. Lansdale

édition Denoël – 416 pages.

Présentation de l’éditeur :

Hap, ancien activiste hippie et rebelle plouc autoproclamé, et Leonard, vétéran du Vietnam dur à cuire, noir, gay, républicain et addict au Dr Pepper, sont sur un banal contrat de surveillance dans l’est du Texas. Alors que la planque sans intérêt touche à sa fin, ils aperçoivent un homme qui maltraite son chien. Leonard règle l’affaire à coups de poing. Résultat : l’agresseur de chien, salement amoché, veut porter plainte. Une semaine plus tard, une certaine Lilly Buckner débarque dans leur nouvelle agence de détectives privés pour leur faire une proposition : soit ils acceptent de retrouver sa petite-fille, soit elle livre à la police une vidéo de Leonard tabassant l’agresseur de chien. Le duo accepte de rouvrir ce vieux dossier et découvre que le concessionnaire d’occasion où travaillait Lilly cache de sombres secrets.

Mon avis :

Enfin, je me pose, enfin,j’ai eu le temps de terminer la lecture d’Honky Tonk samouraïs, cette nouvelle enquête d’Hap et Léonard qui s’était fait attendre. Non, parce que, emmener le livre pendant le quart d’heure lecture au collège et expliquer à mes sixièmes pourquoi je ris me paraît un peu compliqué. La langue riche et coloré employé par les deux amis a beau être savoureuse, elle « passerait » difficilement.
Hap et Léonard poursuivent joyeusement leur entreprise de détective privée. La routine. Sauf qu’elle est brisée quand ils se portent au secours d’un chiot maltraité, mettant au passage son maître dans une posture délicate. Tout aurait pu s’arrêter là si la scène n’avait été filmée par une voisine et si celle-ci, du haut de son grand âge, ne s’en servait pas, avec un langage très fleuri, pour faire chanter nos deux détectives texans préférés. Son but ? Qu’ils retrouvent sa petite fille Sandy, disparue depuis cinq ans en emportant les économies de sa grand-mère. Celle-ci n’a pas vraiment d’espoir, mais, avant de mourir, elle souhaite savoir ce qu’il est advenu de Sandy, vivante ou morte.
Leonard a le blues, lui et John c’est fini, bien fini, et il erre tel une âme en peine, squattant sans vergogne chez Hap et Brett, mangeant leurs biscuits, buvant leur soda. Hap, lui, va presque bien, il est en tout cas dans un meilleur état – provisoirement – que dans Vanilla Ride . Ce qu’ils n’avaient pas prévu, c’est que cette enquête les mènerait à un trafic pas des plus réjouissants. Non, pas un trafic de drogue, là, j’ai presque envie de dire qu’ils ont l’habitude, disons plutôt un trafic de filles. Sandy en faisait-elle partie ? Le mystère sera levé, je vous rassure.
En attendant, cette enquête nous permet de rencontrer le meilleur de ce qui existe au Texas. Merci aux gentils motards, à leurs tendres compagnes, à leur délicatesse envers leurs animaux de compagnie – le nouveau chef de la police aura largement de quoi travailler ! De plus, Hap et Leonard, qui ont toujours le chic pour trouver des affaires pour le moins périlleuses, se retrouvent sur la piste d’une organisation criminelle qui ne fait pas dans la dentelle. Marvin, leur ancien patron, résume parfaitement leur don pour les situations extrêmes :

Vous seriez capable de déclencher une guerre à la fête d’anniversaire d’un gamin. Et Jim Bob aussi. Vous trois réunis, c’est une catastrophe ambulante. C’est l’Hindenburg, plus le Titanic, plus le plus grand ouragan de 1900 sur l’île de Galveston réunis dans un gros bordel.

Ce nouveau volume de leurs aventures est aussi l’occasion de revoir certains personnages déjà croisés dans d’autres aventures, tels Vanilla Ride ou Cason, journaliste de son état. Leur arrivée n’apportera ni calme, ni sérénité, c’est moi qui vous le dis ! J’adore et j’en redemande.

Publicités

Bilan #5 du challenge polar et thriller 4e édition

Bonjour à tous

Je suis très heureuse de vous présenter le cinquième bilan du challenge, alors que la saison des conseils de classe commence demain pour moi et que le concert de la choral du collège dont je suis membre aura lieu vendredi. J’espère que ce challenge est l’occasion pour vous de faire de belles découvertes, ou d’approfondir votre passion pour un genre policier ou un auteur en particulier. Je souhaite vraiment que ce challenge nous permette de partager cette passion commune pour un genre littéraire pas toujours bien mis en valeur par les médias – et presque pas par les magazines littéraires.

Le podium, maintenant. Pat0212 de l’île aux 30 polars est troisième avec 48 lectures. Belette, notre cannibale lectrice est deuxième avec 78 lectures. La gentille organisatrice est première, avec 86 lectures.

 

Voici les bilans individuels :

Alexielle : 1 Juillet de sang de Joe R. Lansdale

Arieste (Imogène) : son billet de présentation Jeu d’ombres d’Ivan Zimberg

Belette : 1  Le coma des mortels : Maxime Chattam  2  Les fantômes de Manhattan : R. J. Ellory L’enfant de poussière [Le cycle de Syffe 1] de Patrick K. Dewdney  4 Nu couché sur fond vert de Jacques Bablon Sang famille : Michel Bussi Power : Michaël Mention 7 Malefico [Saga Marcus et Sandra 2] de Donato Carrisi 8 Et que le vaste monde poursuive sa course folle de  Colum McCann 9 Sagamore Noonan – Tome 1 – Le Bikini de diamants de Charles Williams  10 Ne lâche pas ma main de Michel Bussi 11 L’Affaire Mina Marten – Sherlock Holmes contre Conan Doyle de Bob Garcia 12 Parfois le loup d’Urban Waite  13 Kentucky straight de Chris Offutt 14  Sonora – Tome 1 – La vengeance de Jean-Pierre Pécau & Benoît Dellac 15  Blueberry – Tome 13 – Chihuahua Pearl de Jean-Michel Charlier & Jean Giraud 16 Les Tuniques Bleues – Tome 20 – Black Face de Raoul Cauvin & Willy Lambil 17 Les croix en feu de Pierre Pelot 18  Blueberry – Tome 14 – L’homme qui valait 500 000 $ de Jean-Michel Charlier & Jean Giraud 19 Lucky Luke – Tome 20 – Billy the Kid de Morris & René Goscinny 20 Knockemstiff de Donald Ray Pollock 21 Durango – Tome 14 – Un pas vers l’enfer d’Yves Swolfs & Thierry Girod 22 Le vent de la plaine d’Alan Le May 23 La dernière frontière d’Howard Fast 24 Les Tuniques Bleues – Tome 6 – La Prison de Robertsonville de Raoul Cauvin & Willy Lambil 25  26 Blueberry – Tome 15 – Ballade pour un cercueil de Jean-Michel Charlier & Jean Giraud 27 Femme de feu de Luke Short  28 Blueberry – Tome 16 – Le Hors-la-loi de  Jean-Michel Charlier & Jean Giraud 29 Blueberry – Tome 17 – Angel Face de Jean-Michel Charlier & Jean Giraud 30 Durango – Tome 15 – El Cobra d’Yves Swolfs & Thierry Girod 31 Durango – Tome 16 – Le crépuscule du vautour d’Yves Swolfs & Thierry Girod 32 L’étrange incident de Walter Van Tilburg Clark 33  Le cercle de Bernard Minier 34  Blueberry – Tome 18 – Nez cassé de Jean-Michel Charlier & Jean Giraud 35 La Jeunesse de Blueberry – Tome 16 – 100 dollars pour mourir de François Corteggiani & Michel Blanc-Dumont 36 La jeunesse de Blueberry – Tome 17 – Le sentier des larmes de François Corteggiani & Michel Blanc-Dumont 37 La jeunesse de Blueberry – Tome 17 – Le sentier des larmes de François Corteggiani & Michel Blanc-Dumont 38  Ekhö Monde miroir – Tome 6 – Deep South de Christophe Arleston & Alessandro Barbucci 39 Ekhö monde miroir – Tome 8 – La Sirène de Manhattan de Christophe Arleston & Alessandro Barbucci 40 La jeunesse de Blueberry – Tome 18 – 1276 âmes de François Corteggiani & Michel Blanc-Dumont 41 La Jeunesse de Blueberry – Tome 19 – Rédemption de François Corteggiani & Michel Blanc-Dumont 42 Blueberry – Hors-Série – Apaches de Jean-Michel Charlier & Jean Giraud 43 La servante écarlate de Margaret Atwood 44 Les larmes de la liberté / Fuir la colline aux esclaves de Kathleen Grissom 45  Black Butler – Tome 26 de Yana Toboso 46 Moriarty – Tome 1 : Ryôsuke Takeuchi & Hikaru Miyoshi 47 Les spectres de la terre brisée de S. Craig Zahler 48 Durango – Tome 17 – Jessie d’Yves Swolfs et Iko 49 Moriarty – Tome 2 de Ryôsuke Takeuchi & Hikaru Miyoshi 50 Des voleurs comme nous / Tous des voleurs d’Edward Anderson 51 Mais qui êtes-vous M. DB Cooper ? Le premier hold-up aérien de l’histoire de Jon Marcello 52 Oliver Twist / Les Aventures d’Oliver Twist de Charles Dickens  53 Harry Potter – Tome 1 – Harry Potter à l’école des sorciers de J.K. Rowling 54  Un Gentleman à Moscou d’Amor Towles 55 Cross de Marc S. Masse 56 Comme ton ombre d’Elizabeth Haynes 57 Dies irae – Les larmes de sang de Marie Nocenti 58 Nous avons toujours vécu au château de Shirley Jackson 59 Dreamcatcher de Stephen King 60 La Mort selon Turner de Tim Willocks 61 Séance infernale de Jonathan Skariton 62 Allez tous vous faire foutre d’Aidan Truhen 63 L’habitude des bêtes de Lise Tremblay 64 Le Poids du monde de David Joy 65  Golem – Le tueur de Londres de Peter Ackroyd 66 Sherlock, Lupin et moi – Tome 5 – Le Château de Glace  67  Comme un seul homme de Daniel Magariel 68 L’Expédition – Tome 1 – Le Lion de Nubie de Marcelo Frusin & Richard Marazano  69 Ira Dei – Tome 1 – L’or des caïds de Vincent Brugeas & Ronan Toulhoat 70  Des nouvelles du monde de Paulette Jiles 71 Sherlock Holmes et le secret des hommes barbus de Thierry Niogret 72 La vraie vie : Adeline Dieudonné  73 La vérité sur l’affaire Harry Quebert de Joël Dicker  74 Nains – Tome 10 – Abokar du Bouclier de Nicolas Jarry & Nicolas Demare  75 Retrouvailles à Strasbourg de Roger Seiter 76 Un avion sans elle de Michel Bussi 77 Nains – Tome 11 – Torun de la forge de Nicolas Jarry & Pierre-Denis Goux 78 Apocryphe : René Manzor

Bookmaniac : 1 Les fils de la poussière d’Arnaldur Indridason

Frankie : son billet de présentation Amazonia de James Rollins 2 Stasi Block, tome 2 de Karin Müller par Davi Young 3 La rivière noire d’Arnaldur Indridason 4 L’appel du néant de Maxime Chattam

Ju lit les mots : son billet de lancement du Challenge Polars et Thrillers 2018 – 2019  1 Ahriman de Gwenn Ael 2 La faucheuse Tome 2 – Thunderhead : Neal ShustermanLe journal de ma disparition de Camilla GrebeLes heures rouges de Leni Zumas– Le club des veuves qui aimaient la littérature érotique de Balli Kaur JASWAL 6 Toutes blessent, la dernière tue de Karine Giebel2063 Sélection naturelle de Magali Cervantes 8 L’appât de Daniel Cole 9 La femme à la mort de Samuel Sutra 10 La rivière de l’oubli de Cai Jun 11 L’ile des absents de Caroline Eriksson 12 Sauvez-moi de Jacques Expert 13 – Les Détectives du Yorkshire – Tome 1 : Rendez-vous avec le crime de Julia Chapman 14 – Chicago Requiem : La Saga des Henderson de Carine Foulon 15 De la terre dans la bouche d’Estelle Tharreau 16 Nuit sans fin de Douglas Preston et Lincoln Child 17 Coupable(s) de Samuel Sutra 18 Les fantômes de Manhattan de R.J. Ellory 19 Le petit Lebanski de Stéphane Chamak 20 Les diables de Cardona de Matthew Carr 21 Apocryphe de René Manzor 22 Et ils meurent tous les deux à la fin de Adam SILVERA 23 Versus de Luca Tahtieazym

La licorne : son billet de présentation Rendez-vous avec le crime de Julia Chapman Dust de Sonja Delzongle  3 Les limbes – Olivier Bal  4 Intrigue à Giverny – Adrien Goetz  5 Nuit – Bernard Minier

Les lectures de Waylander : son billet de présentation Bien connu des services de police de Dominique Manotti L’honorable société par Manotti et Doa 3 Code 93 d’Olivier Norek la dame de reykjavik par Ragnar jonasson. 5 Il était une fois l’inspecteur Chen de Qiu Xiaolong 6 Territoires d’Olivier Norek 7 La patience du diable de Maxime Chattam

Le livre d’après : 1 Les ombres de Montelupo, Valerio Varesi. 2 L’homme du lac, Arnaldur Indridason

Livre d’un jour : son billet de présentation Cyanure de Laurent Loison Cirque mort de Gilles SebhanFemme sur écoute de Hervé Jourdain 4  L’été circulaire de Marion Brunet  5 L’île au rébus de Peter May 6 Qaanaaq de Mo Malo

Lorence : son billet de présentation 1 Le diable sur les épaules De Christian Carayon 2 Un innocent à l’Old Bailey d’Anne Perry 3 Les arbres en hiver de Patrick Eris 4 Nid de vipères d’Andréa Camilleri.5 5) La grande révolte de Paul Doherty, 6 De sinistre mémoire de Jacques Saussey 7 Une illusion d’optique de Louise Penny 8 Le beau mystère de Louise Penny 9 La faille en toute chose de Louise Penny 10 Hotel du grand cerf de Franz Bartelt

Manika : 1 Mad de Chloé Esposito 2 La daronne d’Hannelore Cayre 3 De fièvre et de sang de Sire Cédric

Martine (Montalbano) : 1 La quiche fatale, la première enquête d’Agatha RaisinRemède de cheval de MC Beaton, la seconde enquête d’Agatha Raisin  Il divo di Ballaro, de Gian Mauro Costa, éditions Sellerio Pas de pot pour la jardinière, Agatha Raisin tome 3 de MC Beaton  Il primo caso di Agatha Raisin Mortelle randonnée, tome 4 d’Agatha Raisin de MC Beaton 7 Sara che aspetta de Maurizio De Giovanni 8 L’allieva d’Alicia Gazzola 9 « Macchie gialle » d’Esmahan Aykol   10 Quando viene settembre d’Alicia Gimenez Bartlett 11 Les disparus de la lagune de Donna Leon 12 Crociata Veneziana de Maria Luisa Minarelli 13 Joyeux Noël Rocco ! d’Antonio Manzini 14 La rete di protezione d’Andrea Camilleri 15 Ottobre in giallo a Milano de Francesco Recami 16 Quanti di conta novembre

Pat0212 de l’île aux 30 polars: 1 Le capuchon du moine, d’Ellis Peters  L’assassin des ruines, de Cay Rademacher 3  The edge of nowhere 1 : Saratoga Woods, d’Elizabeth George  4  The edge of nowhere Tome 2 l’île de Nera, d’Elizabeth George The edge of nowhere T3 les flammes de Whidbey, d’Elizabeth George Millénium T1 Les hommes qui n’aimaient pas les femmes, de Stieg Larsson  7 Les soldats de l’aube, de Deon Meyer Portées disparues, de Lalie Walker 9 La pyramide de glace, de Jean François Parot  10 Le silence de minuit, de Denise Mina 11 Azazel  de Boris Akounine 12 Sans faille, de Valentin Musso13 La foire de saint Pierre, d’Ellis Peters 14  Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, de Jonas Jonasson 15 Rue des boutiques obscures, de Patrick Modiano 16  Les saisons de la solitude de Joseph Boyden 17  L’affaire de l’homme à l’escarpin, de Jean-Christophe Portes 18  Le moineau du sanctuaire, d’Ellis Peters 19 Tu ne manqueras à personne, d’Alexis Aubenque 20 Le miroir des âmes, de Nicolas Feuz 21 Le Sphinx du laurier rose, d’Edith Habersaat 22 Les marécages, de Joe R. Landsdale 23  Dix petits nègres, d’Agatha Christie 24 L’affaire des corps sans tête, de Jean-Christophe Portes  25 Incontrôlable, de James Patterson & David Ellis  26 L’autre Mrs Parrish, de Liv Constantine   27  Le mystère de l’arche sacrée, de Michael Byrnes 28 Crimes en toutes lettres, de Sophie Hannah 29 L’or de Malte, de Jacques Sudre 30 Le retour d’Arsène Lupin, de Frédéric Lenormand 31 La rivière de l’oubli, de Cai Jun 32 La petite fille du phare, de Christophe Ferré 33 Par accident, de Harlan Coben 34 A malin, malin et demi, de Richard Russo 35 Meurtre au presbytère, de Jean-Yves Tournié 36 L’horreur du West End, de Nicholas Meyer 37 Promenons-nous dans ce bois, de Nele Neuhaus  38 Le grimoire de l’ange, d’Alfredo Colitto 39 Carnaval noir, de Metin Arditi 40 L’Apothicaire, de Henri Loevenbruck 41 La conspiration Hoover, de Steve Berry 42 Le crime est notre affaire, d’Agatha Christie 43 Retour à Whitechapel, de Michel Moatti 44 Treize, de Steve Cavanagh 45 Population 48, d’Adam Sternbergh 46 La seizième séduction, de James Patterson 47 Copier n’est pas jouer, de Frédérique Molay 48 Une présence dans la nuit, d’Emily Elgar

PatiVore : son billet de présentation

1 À la poursuite de l’Atlantide (une aventure de Wilde et Chase, 1) d’Andy McDermott (Bragelonne, 2018, Angleterre) 2 La 25e heure (première enquête) de Feldrik Rivat (L’homme sans nom, 2015, France) 3 Le Chrysanthème noir : seconde enquête de la 25e heure de Feldrik Rivat (L’homme sans nom, 2016, France) 4 Le tombeau d’Hercule (une aventure de Wilde et Chase, 2) d’Andy McDermott (Bragelonne, 2018, Angleterre) 5 Apparences de Lydia Le Fur (auto-édition, 2017, France) 6 Éclosion d’Ezekiel Boone (Actes Sud, 2018, États-Unis) 7 Infestation d’Ezekiel Boone (Actes Sud, 2018, États-Unis)

ruedupetitvillage  (Miss Marple) :1 La chanson des enfants perdus de Béatrice Bottet 2 L’affaire Bluewaters de Béatrice Bottet 3 Recette d’amour et de mort de Sally Andrews 4 Panique au manoir de MC Beaton 5 L’éventail de madame Li, tome 4 de penelope Green de Béatrice Bottet  6 Le diable de la Tamise d’Annelie Wendeberg 7 L’enfer de l’amour, Agatha Raisin, tome 11 de M.C. Beaton

Sandrion : son billet de présentation 1 2 et 3 : Sous la glace, le mois le plus cruel, Défense de tuer de Louise Penny 4,5 et 6 Révélation brutale, enterrez vos morts et illusion d’optique de Louise Penny  7, 8 Le beau mystère, la faille en toute chose de Louise Penny 9 Guerre sale de Dominique Sylvain 10 Rendez-vous au 10 avril de Benoît Sévérac 11 Un long retour de Louise Penny

Syl : 1 La dernière fille de Riley Sager 2 Malefica d’Hervé Gagnon 3 « La dame en noir » de Susan Hill 4 « Chasseur noir – T1 » de Michel Honaker

Sharon, la gentille organisatrice : 1 Dérapages de Danielle Thiéry 2 Tabous de Danielle Thiéry La fille de femme-araignée d’Anne Hillerman 4 Meurtres sur la Madison de Keith McCafferty Madame Courage de Serge Quadruppani Cyber China de Qiu Xiaolong Le témoignage du pendu d’Ann Granger Nu couché sur fond vert de Jacques Bablon Panique au manoir de M.C. Beaton 10 Coyote attend de Tony Hillerman 11 Charlie Moon, tome 6 : Grand-mother spider 12 Wiggins et la nuit de l’éclipse de Béatrice Nicodème 13 Crime à l’heure du Tay de John-Erich Nielsen 14 La ferme aux poupées de Wojciech Chmielarz  15 Le rocher avec des ailes d’Anne Hillerman 16 Spada de Bogdan Teodorescu  17 Le bonhomme de neige de Jo Nesbo 18 La femme à la mort de Samuel Sutra 19 Tout autre nom de Craig Johnson 20 Vacances tous risques : Agatha Raisin tome 6 de MC Beaton. 21 Les clowns sacrés de Tony Hillerman 22 Nuit sans lune au Waziristan de S. Mauloof 23 Sale temps pour les sorcières de MC Beaton 24 Un dossard pour l’efer de Jean-Christophe Tixier 25 Le suivant sur la liste de Manon Fargetton 26 Pour le meilleur et pour le pire de MC Beaton 27 7 jours de Deon Meyer 28 Le brouillard tombe sur Deptfort d’Ann Granger 29 Black out de Cécile Delarue 30 Le mystère de l’abbaye de Christine Vauchel 31 Dieu qui parle de Tony Hillerman 32 Un assassin de qualité d’Ann Granger. 33 Dans la cage de Kevin Hardcastle 34 Le suivant sur la liste, tome 2 : la nuit des fugitifs de Manon Fargetton 35 Une rançon pour Bichon de Christian Grenier 36 La tête sous l’eau d’Olivier Adam 37 L’homme sans passé de Robert Crais 38 Faux amis de Linwood Barclay 39 Mort au grand largue de John Erich Nielsen 40 En vrille de Deon Meyer 41 Une affaire d’hommes de Todd Robinson 42 Retour à River Falls d’Alexis Aubenque 43 Crime en toutes lettres de Sophie Hannah 44 Artifices de Didier Fossey 45 Psychologues du crime d’Emma Oliveira-Christiaen; Florent Gathérias 46 Une lame de lumière d’Andrea Camilleri 47 Zone d’anomalie d’Andriy Kokotukha 48 Mortelle protection de Robert Crais 49 Le bikini de diamants de Charles Williams 50 L’ange traqué de Robert Crais 51 Orcades en eaux troubles de John Erich Nielsen 52 Alex a la mémoire qui flanche de Claire Delille 53 Les morsures du froid de Thomas O’Malley et Douglas Graham Purdy 54 La villa du sommeil de Caroline Quine 55 Arsène Lagriffe nage dans le brouillard de Jennifer Gray 56 Hercule, chat policier – Pièges à la gym ! de Christian Grenier 57 L’autre Mrs Parrish de Liv Constantine 58 Bienvenue à Mother’s Rest de Lee Child 59 Meurtre à la sauce cajun de Robert Crais 60 Ligne de myrrhe d’Yves Corver 61 Où les roses ne meurent jamais de Gunnar Staalesen 62 Les aventures du jeune Jules Verne, tome 2 : le phare maudit 63 Jusqu’à l’os de Bruce DeSilva  64 Les ombres de Montelupo de Valerio Varesi 65 Dura Lex de Bruce DeSilva 66 Les suppliciés du Rhône de Coline Gatel 67 Coyote de Robert Crais 68 La conspiration Hoover de Steve Berry 69 Metzger sort de son trou de Thomas Raab 70 Le droit du sang de Marcia Clark 71 L’oeil du totem de John-Erich Nielsen 72 Le dernier détective de Robert Crais 73 le clou de la saison de John Crosby 74 Agatha Raisin, tome 13 : chantage au presbytère de M.C. Beaton 75 Nid de vipères d’Andrea Camilleri 76 Boccanera de Michèle Pedinielli 77 Les doigts rouges de Keigo Higashino 78 Les inconnues de la Seine de Frédérique Molay  79 Ceux qui vont mourir te saluent de Fred Vargas 80 Erectus de Xavier Müller 81 Meurtre à Westmount, une enquête de Russel Teed de David Montrose 82 Mauvais genre d’Isabelle Villain 83 Les six compagnons au gouffre Marzal de Paul-Jacques Bonzon 84 Coeurs glacés de Gunnar Staalesen 85 Le dernier repos de Sarah de Robert Dugoni 86 Comme dans un miroir de Gunnar Staalesen

Le vent l’emportera de Gunnar Staalesen

Présentation de l’éditeur  :

Le privé le plus populaire de Norvège prêt à renoncer au célibat ? Pas si le destin s’en mêle.
Au large de Bergen, à quelques encâblures des fjords, une ou deux îles sont battues par les vents. Un pont les relie au continent, le tourisme pourrait s’y développer, si le site n’était pas promis à être défiguré par de hautes silhouettes bruyantes et menaçantes : peut-on rêver endroit plus idéal que ces îles sous le vent du Nord pour un parc d’éoliennes ? Une famille déchirée par des intérêts divergents, un mari qui disparaît la veille d’une consultation décisive, des écologistes soft et d’autres prêts à des actions d’éclat beaucoup plus violentes.

Mon avis :

Il est plus facile de chroniquer un livre dont l’auteur, sauf accident, ne viendra jamais vous lire. Parce que, même si le sujet est sensible, même si le dénouement est tout sauf réjouissant, j’ai envie, tout de même, de rédiger cet avis sous un mode un peu comique – un peu seulement.

C’est quoi tout ce raffut, me direz-vous ? Et bien figurez-vous que l’on veut faire construire des éoliennes, ces nouveaux trucs écolos à la mode à peine moche, et que cela ne plaît pas à tout le monde, pour ne pas dire que cela ne plaît à personne ou presque. Même les familles se déchirent à ce sujet – parce qu’elles étaient déjà déchirées avant, il ne faut pas se leurrer. Un père, une belle-mère, un fils, une fille très investie avec son petit ami contre le projet. La mère ? Elle a disparu après une journée à la plage, quinze ans plus tôt, un accident a-t-on dit, un suicide murmure-t-on, surtout que le père, Mons a refait très rapidement sa vie, pour ne pas dire qu’il a régularisé une liaison qui existait déjà. Quand le père disparaît à son tour , Varg Veum est engagé pour le retrouver, parce qu’on lui a assuré que ce n’est pas une affaire « de divorce », mais une véritable disparition. La suite donnera malheureusement raison à cette personne. Veum retrouve le disparu – mais dans quel état !!!!

Personne ne sort indemne de cette enquête : les dommages collatéraux sont importants, très importants. Les causes ? Ce n’est même pas l’écologie, plutôt la capacité qu’ont les parents à décider ce qui est bon ou non pour leurs enfants. Faut-il toujours leur dire la vérité ? C’est un sujet de réflexion intéressant, mais pour Veum, pour Karin sa fiancée, la réponse aurait dû être « oui ». La faute en est aussi à une société qui n’est pas prête à accepter certains faits, une société rigoriste, où le souffle de liberté des années 70 semble très vite s’être éteint pour eux – ou quitter un carcan pour en trouver un autre. La société n’est pas prête, non plus, à aider les femmes qui ne veulent pas être mère. Alors de là à aider, comprendre, celles qui sont mères et ne se sentent pas faites pour cela. Oui, c’est dérangeant, parce que cela va à l’encontre des idées reçues, parce qu’il faut aussi écouter cette parole, même si elle est dérangeante. Mais il faut penser aussi aux enfants, qui doivent grandir avec ce non-amour. J’ai pensé aussi à ce cliché « les enfants seront mieux sans moi, je ne veux pas être un fardeau pour eux » – ce n’est jamais qu’une solution de facilité, et il est souvent trop tard (pour les enfants) quand on le comprend.

Le vent l’emportera avait commencé sur un sujet de société banal mais capable de déchaîner les passions. Il se poursuit de manière sanglante et se termine en tragédie. La suite, Où les roses ne meurent jamais, nous montre ce qu’il en aura coûté au héros pour remonter la pente.

 

Le diamant noir de Frédéric Breton

Présentation de l’éditeur :

Jules a dix ans. Un professeur à la retraite lui offre le jour de son anniversaire un diamant noir. Un diamant n’est jamais une pierre ordinaire mais que dire de celle-ci ? Elle est étrangère à la Terre. C’est une pierre extraterrestre. Sur la planète d’où elle provient, régnait un empereur qui a été renversé puis exilé. Ce dernier va faire irruption dans la vie de Jules. Pourquoi ? Comment ? Pour le savoir mettez vos pas dans ceux de Jules et laissez-vous happer par ses aventures.

Merci aux éditions Librinova et à Netgalley pour ce partenariat.

Mon avis :

J’ai coutume de dire que je ne suis pas le public visé par le livre que j’ai lu. Pourtant, force est de constater que, même si j’ai plus de huit/neuf ans (je pense que le livre peut être lu à partir de cet âge), j’ai apprécié le déroulement de cette intrigue.

Jules est jeune, un peu seul aussi. S’il a des amis dans sa classe (les journées de cours passent lentement, il n’apprécie pas forcément sa professeur), il est proche de son voisin, assez âgé (à ses yeux) dont le cadeau va modifier sa vie – ou pas, ai-je envie de dire, tant ses aventures, finalement, empiètent davantage sur son temps de sommeil (ou de rêverie) que sur ses journées de cours. pas toujours facile de distinguer le réel du rêve. Pas facile de distinguer l’ami de l’ennemi. Pas facile d’y réfléchir pour Jules parce que les actions s’enchaînent sans temps mort.

Le diamant noir, c’est l’histoire d’un petit garçon souvent seul, chez lui, avec une maman qui travaille beaucoup, pas de frères et soeurs, un chat, éventuellement, quand sa mère fait du cat-sitting, et qui se trouve avec enfin la possibilité d’avoir quelqu’un qui ressemble à un ami, même s’il est un peu (beaucoup) particulier. Oui, Jules est un peu naïf, aussi – pas suffisamment pour ne pas s’interroger, parfois, sur ce qu’il est en train de vivre. Il reste très observateur, apte à se poser des questions, aussi.

Verra-t-on la suite de ses aventures ?

Le dernier repos de Sarah de Robert Dugoni

édition Pocket – 576 pages

Présentation de l’éditeur :

Tracy Crosswhite a passé vingt ans à mettre en doute les faits qui ont entouré la disparition de sa sœur Sarah et le procès criminel qui s’en est suivi. Elle ne croit pas qu’Edmund House – le violeur qui a purgé sa peine et a été condamné pour l’assassinat de Sarah – soit le véritable coupable. Pour que justice soit rendue, Tracy est devenue enquêtrice criminelle dans la police de Seattle, et a dévoué sa vie à la recherche des tueurs. Lorsque les restes de Sarah sont finalement découverts dans la ville où elles ont passé leur enfance, dans les montagnes de la région des Cascades, dans l’État de Washington, Tracy est décidée à obtenir des réponses à ses questions. Dans sa poursuite du véritable criminel, elle met à jour des secrets enfouis depuis longtemps, qui vont modifier la relation qu’elle entretient avec son passé, et ouvrir la porte à un danger mortel.

Mon avis :

Ce roman est le premier d’une série qui comporte à ma connaissance quatre tomes à ce jour. Premier roman, et manière de solder (ou pas, c’est à voir dans les tomes suivants) le passé de l’enquêtrice. Tracy approche de la quarantaine. Elle est une policière chevronnée. Elle est devenue policière parce que c’était pour elle le seul moyen d’en savoir plus sur la disparition de sa soeur. Pendant dix ans, sans relâche, elle a remué tout ce qui était à sa portée pour savoir la vérité. Elle n’a pas abandonné, non, elle a simplement vu qu’elle n’avait plus aucune ressource disponible. Dix ans ont passé pendant lesquels elle a continué à s’investir dans son métier. Puis, enfin, le corps de sa soeur a été retrouvé, et avec lui, une nouvelle relance de l’enquête.
Tracy ne croit pas à ce qu’on lui a dit. Elle croit que le procès n’a pas tout révélé. Surtout, elle a dû supporter le poids de la culpabilité pendant toutes ses années. Non, ce n’est pas elle qui a tué sa soeur, c’est simplement qu’elle a préféré passer sa soirée avec son fiancé plutôt qu’avec elle – classique. Elle ne pouvait pas prévoir que sa soeur ferait une mauvaise rencontre. Elle ne pouvait surtout pas prévoir le nombre d’années qu’il faudrait pour retrouver le corps de Sarah. Persuadée que ses proches lui ont caché des choses, persuadée aussi que certaines preuves ont été fabriquées, elle n’aura de cesse de… De quoi, au juste ? Et bien de faire ouvrir un nouveau procès afin que celui qui croupit en prison depuis toutes ses années en sortent, innocent. Autant dire que, mis à part un de ses amis, qui paiera de sa personne pour l’aide qu’il lui aura apporté, elle rencontre bien peu de soutien.
S’il faut chercher une cause au mal être de Tracy, il est sans conteste à chercher dans tout ce qu’elle a dû subir. C’est déjà lourd de ne pas se pardonner à soi même, cela l’est encore plus quand vos parents ne semblent plus savoir qu’il leur reste une fille. Partager sa douleur ne l’alourdit pas. Partager ce que l’on sait aurait aussi pu changer bien des choses. Je me répète sans doute : bien des intrigues auraient été résolues plus tôt si des secrets de famille avaient été révélés.
Maintenant que les véritables circonstances de la mort de Sarah ont été révélées, quelle sera l’avenir de Tracy ? Je ne sais pas encore si je lirai les autres enquêtes de Tracy. Je vous dirai simplement que ce roman, à défaut d’être véritablement surprenant, est solide et bien construit.

 

Coeurs glacés de Gunnar Staalesen

Présentation de l’éditeur :

Par une journée glaciale de janvier, Varg Veum reçoit la visite d’une prostituée. Une amie de celle-ci a disparu depuis plusieurs jours, terrorisée après avoir chassé un client. Varg se charge de l’enquête et va vite se retrouver confronté à une dure réalité. La découverte d’un premier corps ne restera pas isolée, dans un milieu où corruption et idéologie font mauvais ménage.

Mon avis :

J’ai toujours l’impression que, parfois, il faut rassurer les lecteurs. Les romans doivent-ils être lu dans l’ordre ? Oui, non, peut-être, je crois beaucoup à la liberté de lecture. Cependant, Gunar Staalesen tisse subtilement des liens entre ses romans, et Coeurs Glacés ne fait pas exception à la règle. Nous apprenons dès les premières pages, ce qui s’est passé après le dénouement de L’enfant qui criait au loup. Et si Varg Veum retourne six mois en arrière, c’est pour raconter à Beate, son ex-femme, mère de son fils unique, ce qu’il est advenu d’une amie de leur fils – justement.

Varg est amené à enquêter sur la disparition d’une prostituée, autant dire une affaire qui n’intéresse pas grand monde, sauf peut-être ses protecteurs, à qui elle devait de l’argent. Comment en arrive-t-on à vendre son corps, comment une société en arrive-t-elle à l’accepter ? Le combat semble perdu d’avance, dans cette Norvège si libre – chacun peut disposer de son corps comme il veut, même si c’est pour le vendre. Comme dans tous ses romans, Gunnar Staalesen nous montre une société norvégienne incapable de protéger les plus faibles d’entre les siens.

Oui, le rythme est lent, parce que son détective privé travaille avec des êtres humains, pas des figures désincarnées qui font figure d’archétype, comme celle du tueur en série. Le rythme est lent parce que ce qui a causé la situation actuelle a eu lieu dans le passé : des parents incapables de protéger leurs enfants, voire même de les élever tout courts, des services de protection de l’enfance dépassés, pour ne pas dire plus. Varg Veum n’en finit plus d’explorer toutes les manières possibles de faire que son enfant ne sera jamais un adulte heureux et équilibré.

Un polar profondément humain.

Au lycée des louveteaux garous – III

Nouvelle réunion au pensionnat des louveteaux garous. Réunion dite « de crise » – cela faisait longtemps.
Un an pour être exact.
Gaël de Nanterry, entouré par le CPE et deux lieutenants de la meute du Sud (Erik de Nanterry, son père, était occupé à contenir la révolte sur un autre front) tentait d’informer les personnes présentes tout en répondant aux questions les plus pressentes.
– Pourquoi c’est notre pensionnat qui est le plus attaqué ? Il en est d’autres !
– Oui, répondit Gaël, mais nous sommes historiquement le tout premier pensionnat à avoir été déclaré « pensionnat des louveteaux garous ». Nous vivons dans un endroit presque coupé du monde, dans le but, certes, de protéger les louveteaux mais cela nous rend aussi beaucoup plus facile d’accès en cas d’attaque.
– Ne serait-il pas possible de déplacer le pensionnat ?
– Vous pensez bien que la question a déjà été soulevée. Nous accueillons ici mille cinq ans élèves, mille cinq cents pensionnaires, faut-il le rappeler. Une telle structure ne se reconstruit pas ailleurs aisément. Imaginez-vous un tel établissement au plein coeur des villes ?
Un des lieutenants (un dénommé Eoin – que les professeurs avaient déjà rebaptisé « tu parles d’un nom ») prit la parole. Cheveux noirs pas vraiment coiffés tombant aux épaules, barbe pas vraiment entretenue, il tenait, n’était sa frêle complexion, plus de l’ours que du loup garou. Quoique. Il ne fallait pas le dire trop vite sous peine de se retrouver avec des blessures en mode incurable.
– L’attaque des Trolls, dit-il, nous a tous surpris. D’habitude, les Trolls font grève, s’énervent, casse deux/trois trucs et se calment. Et pour tous ceux qui soupirent que je rappelle des évidences, c’est en partant des évidences que l’on comprendra peut-être pourquoi ils ont disjoncté.
– Les Trolls ont pourtant d’excellentes conditions de travail, intervint un professeur. Je dis bien « de travail » – ce ne sont pas des esclaves !
– Pourvu, souffla madame Lecerf à madame Cobert, que ce ne soit pas encore une revendication de territoire à la noix.
– Ils ont déjà leur propre territoire.
– Justement. Quand on en a un, on veut l’agrandir.

Calmer le jeu, c’est bien. Apprendre la vérité, c’était pire. Oui, les trolls avaient sciemment attaqué le pensionnat des louveteaux (nan, sans déc’ ?). Leur objectif était de se débarrasser de ceux qui les empêchaient de retourner à leur état de « nature ». Les loups étant les plus proches, ce sont eux qui ont été les premières cibles.
– Absurde, répondit Silas Chépukoi, que Gaël avait presque réussi à oublier. Presque. Cet état de « nature » est presque légendaire. Cela fait très longtemps que les trolls ont quitté les cavernes, les grottes, voire les falaises où certains ont longtemps prétendu qu’ils vivaient. La civilisation trollesque était même fort cultivée jusqu’à son déclin.
– Je sens que les cultiver à nouveau ne sera pas facile, répondit Gaël.
– Sans doute.
– Puis, intervint Eoin, nous ne les empêchons pas de démissionner de leurs métiers respectifs et de retourner vivre à temps plein sur leur territoire!*
– C’est ce que la majorité d’entre eux vient de faire, tout en regrettant, du bout des lèvres, vraiment, ce qu’une masse d’individus dégénérées a fait.
Pas la peine de le préciser : dans la salle, personne ne croyait à ses excuses. Tous s’attendaient plutôt à de nouveaux assauts. Aux pensionnats, on avait l’habitude.

*Comme beaucoup de personnes, les trolls ne dorment pas sur les lieux où ils habitent. le pays des Trolls ressemble donc plus, parfois, à une vaste cité dortoir. Il n’est pas rare que les jeunes trolls ne sortent de leurs territoires qu’au moment où ils doivent gagner leur vie pour la première fois, les interactions avec les humains, les loups garous et les vampires étant donc extrêmement limitées. Autant dire qu’ils frôlent, en dépit des conseils de leurs parents (ou de leur absence totale et complète) le choc thermique.