Archive | 19 novembre 2022

Come find me de Megan Miranda

Présentation de l’éditeur :

Parfois, le danger veut se glisser dans nos maisons.
Parfois, on le laisse même entrer…
Depuis qu’elle a survécu au drame qui a frappé sa famille, Kennedy, seize ans, n’a plus qu’un but : poursuivre les recherches que menait son frère sur l’Univers et la vie extraterrestre.
Nolan, jeune lycéen d’une ville voisine, est, quant à lui, déterminé à découvrir ce qui est véritablement arrivé à son frère, disparu sans laisser de trace.
Kennedy et Nolan ne se connaissent pas, mais leur quête va les mener au même étrange signal. Une fréquence négative qui ne devrait pas exister. Un message qui semble les alerter.
Mais la menace qui plane sur eux peut-elle encore être écartée ?

Mon avis :

Merci aux éditions Bayard Jeunesse et à Babelio pour ce partenariat.

Quand le récit débute, nous arrivons après, c’est à dire après que deux événements très graves ont survenu, et nous découvrirons assez rapidement quels sont ces événements. L’on pourrait croire que c’est simplement le récit de l’après. Non. Nous rencontrons deux adolescents qui n’ont pas perdu leur énergie, en dépit de ce qu’ils ont traversé. Ils veulent savoir – pour leurs frères. Kennedy a seize ans, elle vit avec son jeune oncle qui avait bien d’autres préoccupations que de s’occuper de sa nièce – ce n’est pas qu’il soit une mauvaise personne, non, il est simplement en train de construire sa vie, il n’était pas prêt, personne ne pouvait l’être. Nolan, lui, vit avec des parents qui sont débordés, qui ont besoin d’agir, toujours, mais pas de la même manière que Nolan. Il aura suffi d’un signal, d’un mystérieux signal (et là, vous pouvez peser à tous les signaux célèbres croisés dans la littérature) pour les réunir.

C’est un roman facile à lire dans le sens où il est addictif, où les pages se tournent rapidement, parce que l’on veut savoir, parce que les personnages sont attachants, pas seulement Nolan et Kennedy, non, mais aussi leurs frères respectifs qui sont présents, toujours, dans leurs pensées, dans leurs souvenirs. Les points de vue des deux adolescents alternent, ce qui nous permet de bien les connaître, de connaître aussi l’univers (au sens large du terme) dans lequel ils évoluent. Il est toujours agréable de lire des narrateurs qui sont toujours sincères, et qui veulent vraiment trouver des réponses à leurs questions.

Et comme c’est un livre intéressant, riche, il résiste au classement, aux étiquettes : il est à la fois roman policier, roman réaliste, roman traditionnel sur l’adolescence et l’évolution des adolescents, le tout avec une pointe de fantastique.