Paris-Briançon de Philippe Besson

Présentation de l’éditeur :

Le temps d’une nuit à bord d’un train-couchettes, une dizaine de passagers, qui n’auraient jamais dû se rencontrer, font connaissance, sans se douter que certains n’arriveront jamais à destination. Un roman aussi captivant qu’émouvant, qui dit l’importance de l’instant et la fragilité de nos vies.

Merci à l’éditeur de livre audio Lizzie et à Netgalley pour ce partenariat.

Mon avis : 

Je traverse une période pendant laquelle j’ai très envie d’écouter des livres, en plus des livres que je lis. Si j’ai sollicité ce livre, ce n’est pas à cause de son auteur – que j’ai pourtant déjà lu – ni à cause du résumé du livre (je ne l’ai même pas lu), c’est à cause de son lecteur, Nicolas Lormeau, un comédien que j’apprécie particulièrement (dit la personne qui n’est pas allée à la Comédie-Française depuis fort longtemps). Je n’ai pas été déçue, j’ai vraiment trouvé sa lecture claire et limpide, alors que ce n’était pas forcément gagné, vu le nombre de personnages que nous croisons dans ce train de nuit.

Un voyage en train, surtout en train de nuit, manière de voyager qui a une forte tendance à tomber en désuétude mais que certains souhaitent réhabiliter, permet de rencontrer des personnes que l’on n’aurait jamais croisées auparavant, de lier conversation avec elles, ou au contraire, de souhaiter qu’elles se taisent (si, si, je vous assure). Nous rencontrons un médecin et un jeune homme qui, justement, vient de passer de nombreux examens médicaux pour un problème préoccupant, certes, mais qui ne met pas ses jours en danger, mais sa qualité de vie (et c’est déjà beaucoup), une jeune femme et ses enfants, qui part rejoindre ses parents pour les vacances, un couple de retraités, qui entend bien profiter des jours qui leur restent, parce qu’ils n’ont pas vraiment profité de ce qu’ils ont vécu jusqu’à présent, et il est toujours un peu tard quand on s’en aperçoit, un groupe de jeunes gens, très amis, à la fois connectés à leurs portables et tablettes et capables de grandes discussions, un représentant qui sort tout juste de formation.

Nous passons du temps avec eux et avec le narrateur omniscient, qui est pour moi un personnage à part entière. C’est sa voix (et celle de Nicolas Lormeau) qui nous avertit qu’un drame va se produire. Mais lequel ? Qui sera impliqué ? Bien sûr, nous le saurons, parce que ce roman comporte un prologue mais aussi un épilogue qui nous racontera l’après. Je pourrai dire, et ce serait assez simple, que le train est propice au tragédie, surtout le train de nuit (pensons, dans un autre registre, au Crime de l’Orient-Express) parce que nous avons l’unité de temps, l’unité de lieu, et aussi l’unité d’action : parvenir à destination, rejoindre les personnes qui nous attendent sur le quai de la gare, ou au contraire, laisser derrière soi des personnes que l’on ne souhaite plus voir. L’on oublie que les quais de gare sont des lieux de retrouvailles mais aussi le lieu pour un dernier adieu.

Cependant, j’ai tout de même des regrets. Si, si, même si j’ai été totalement conquise par la lecture de Nicolas Lormeau (livre écouté en deux jours, c’est dire). J’ai eu l’impression de me trouver face à une galerie de personnages attendus, le militant politique, l’homosexuel assumé, l’homosexuel refoulé, la femme battue, l’homme gravement malade, etc, etc… Oui, le train est l’occasion pour des personnes qui ne se sont jamais rencontrées de se rencontrer, mais j’ai trouvé que cela faisait tout de même un peu beaucoup.

4 réflexions sur “Paris-Briançon de Philippe Besson

  1. j’ai fait un « mixt » car je n’arrive pas à me concentrer avec un livre audio même si la voix est très belle, je m’embrouille très vite dans les noms de personnages mais en lisant d’abord quelques chapitres et en enchaînant avec la voix c’était intéressant 🙂
    j’ai bien aimé, Philippe Besson renoue avec les romans plus aboutis de ses débuts 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.