Archive | 18 juin 2022

Qu’est-il arrivé au vol MH370 ? par Sarah Barthère

Présentation de l’éditeur :

Paloma avait 5 ans quand elle a embrassé son père pour la dernière fois. Elle et ses parents habitaient Kuala-Lumpur. Son père a embarqué le 8 mars 2014 à 00 h 10 à bord du vol MH370 de la Malaysia Airlines, pour Pékin. A 01 h 19, le pilote a communiqué avec la tour de contrôle. Puis l’appareil a fait un brusque demi-tour. Et il s’est évanoui ! Après des années d’enquête, les autorités internationales ont conclu que l’appareil s’était probablement écrasé dans l’Océan Indien, au large de l’Australie. Paloma scrute parfois la mer, comme si un miracle pouvait se produire. En 2022, un mystérieux SMS provenant des États-Unis l’incite à mener sa propre enquête…

Mon avis :

Ce livre, comme il nous l’est précisé à la fin, est basé sur une affaire réelle : la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines. Aucune trace n’a été trouvé de ce vol, rien, il a disparu des radars et son épave n’a pas été retrouvé, pas même des débris – encore faudrait-il savoir où il a disparu, quelle direction il a prise après avoir disparu des radars, et pourquoi. Paloma est une des victimes collatérales de cette disparition : son père était dans l’avion. Elle avait cinq ans, elle en a treize maintenant, et elle a grandi sans lui. Sa mère, après avoir perdu pied, s’est beaucoup investie dans l’association des familles de victime, association qui n’a jamais cessé de vouloir savoir ce qu’il était advenu de l’avion et de ses passagers. Elle est toujours célibataire et peut compter sur ses parents pour l’aider à élever Paloma, qui va aussi bien qu’une adolescente de 13 ans, finalement : elle est proche de son ami Vik qui, précisons-le, est un ami fiable, solide et constant.

Tout aurait pu en rester là, Paloma aurait continué à vivre avec sa mère, confiante en l’espoir de trouver enfin une information, une piste, si elle n’avait été contacté par quelqu’un, l’incitant ainsi à reprendre l’enquête elle-même, avec l’appui de Vik, qui surfe sur le net bien mieux que sur la mer. Ce qu’elle va découvrir ? Elle découvrira beaucoup de choses sur elle-même, d’abord, sur le fait que son père lui manque bien plus qu’elle ne le pensait, sur sa mère et ses grands-parents également : un adolescent ne mesure pas toujours à quel point les personnes qui l’entourent tiennent à elle, s’en font pour elle. Paloma vit, jour après jour, avec la disparition de son père, avec l’association, et elle ne songe pas forcément qu’il est d’autres familles qui souffrent et s’inquiètent autant que la sienne.

Il est question aussi – un peu – des dangers d’internet, des traces que l’on laisse sans y penser, des renseignements que l’on peut obtenir facilement si l’on s’en donne la peine. Il est toujours utile pour les jeunes lecteurs de s’en rendre compte, surtout que la lecture de ce livre ne présente pas de difficultés particulières.

A découvrir si vous voulez initier un jeune lecteur au roman policier t à la manière dont une autrice peut s’inspirer de faits réels pour écrire un roman.

Merci à Netgalley et aux éditions Rageot pour leur confiance.