Gardiens des cités perdues, tome 4 : Les invisibles de Shannon Messenger

édition Pocket – 555 pages

Présentation de l’éditeur :

Finis les cours à Foxfire et les messages mystérieux envoyés par le Cygne Noir, Sophie rejoint enfin l’organisation clandestine à l’origine de sa création ! Accompagnée de Fitz, Biana, Keefe et Dex, elle quitte les Cités perdues pour Florence, où se trouve le premier indice qui la mènera jusqu’au repaire du Cygne Noir. Là-bas, la jeune fille espère en apprendre plus sur elle-même, mais aussi sur les Invisibles, le groupe de rebelles qui cherche à déstabiliser le monde des elfes.
Entre l’étrange épidémie qui décime les gnomes, l’évasion de Prentice, prisonnier d’Exil, à préparer, et la menace grandissante des ogres, la jeune Télépathe va devoir s’appuyer sur ses amis et se retenir de foncer tête baissée vers le danger ! Surtout que si de nouveaux alliés apparaissent, des traîtres sortent aussi de l’ombre…

Mon avis :

Je commence à chroniquer la série de livres que j’ai lue par le tome 4 – j’ai chroniqué le 1 en 2019. Il se trouve qu’apprenant que je connaissais la série, une élève me les a gentiment prêtés. Merci à elle.

Elle m’avait d’ailleurs prévenue : ce tome 4 est émouvant. Je confirme. Sophie et ses amis sont devenus plus ou moins des hors-la-loi puisqu’ils ont rejoint l’organisation du Cygne Noir. Les dangers sont nombreux, les péripéties aussi, et Sophie ne s’attend pas aux épreuves qu’elle devra traverser – le lecteur non plus ! Le monde dans lequel elle évolue est loin d’être simple, et il ne faut pas s’attendre à ce que des solutions simples soient trouvés. Nous sommes dans un ouvrage young adult, plus que de littérature jeunesse, et tout ne sera pas bien qui finira bien, les combats ne se gagnent pas sans blesser, et les guerres, même « feutrées » vont souvent des victimes parmi les civiles.

Elle découvre aussi Exilium, le pendant de Foxfire, mais pour jeunes elfes qui ne rentrent pas dans le moule de la société si parfaite. Ce n’est pas tant que cette école est horrible qui pose souci, ce qui pose vraiment souci c’est que les elfes « si parfaits » se moquent éperdument des conditions de vie des elfes-moins-parfaits-que-les-autres et que les moyens manquent cruellement pour ceux qui y travaillent et enseignent. Ou comment ostraciser plutôt que d’aider, d’accompagner. Toute ressemblance avec des faits qui existeraient dans notre société humaine n’est sans doute pas fortuite. Sophie se découvre ainsi un autre combat : sortir de l’ombre ceux qui vivent à Exilium, parce qu’ils ont beaucoup à apporter à leur société.

Le coup de théâtre final est un nouveau coup pour Sophie. Quelles conséquences pour elle et les siens ? A découvrir dans le tome 5.

Une réflexion sur “Gardiens des cités perdues, tome 4 : Les invisibles de Shannon Messenger

  1. Pingback: Challenge Jeunesse Young adult #11 [Bilan 7] – Muti et ses livres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.