Archive | 15 février 2022

Le Secret des Rothschild par Elie de Rothschild

Présentation de l’éditeur :
Elie de Rothschild Jr retrace l’histoire de sa famille depuis ses origines – Mayer Amschel Rothschild est né le 23 février 1744 à Francfort – à nos jours. L’histoire de la famille, riche en épisodes dramatiques, nous fait suivre très étroitement les soubresauts de l’histoire politique et économique mondiale. L’ouvrage montre la façon dont les destins individuels s’articulent aux destinées collectives et analyse l’élaboration du succès de la plus ancienne dynastie du monde des affaires. S’appuyant sur ses recherches historiques et sur la tradition familiale, l’auteur révèle avec force anecdotes les traditions transmises de génération en génération qui ont créé les valeurs familiales, culturelles et éducatives qui sont les siennes.
Merci aux éditions du Rocher et à Netgalley pour ce partenariat.
Mon avis :
Ce n’est pas un livre facile à lire. Oui, commencer un avis ainsi n’est pas forcément fait pour donner envie, et pourtant, je dois dire que la lecture est riche, certes, mais aussi ardue. Il n’est pas toujours facile de trouver son chemin au milieu de tous les membres de cette famille, qui se dispersèrent pas seulement pour accroitre l’influence de la famille, mais pour vivre en des pays où l’on pouvait être juif et vivre (presque) normalement.
Ce que je retiens d’abord n’est pas tant l’histoire de cette famille, sa capacité à gérer l’argent, à l’investir, à ses risques et périls parfois, que l’histoire de l’antisémitisme en Europe. Les lois qui limitaient les droits des personnes de confession juive étaient excessivement nombreuses et complexes, et il a fallu attendre les guerre napoléoniennes pour qu’ils puissent respirer un peu, juste un peu, de l’autre côté du Rhin – et pour fort peu de temps.
Ce qui paraît aussi important est le choix d’une épouse, union entre deux familles où la foi tient une place extrêmement importante et l’éducation donnée aux enfants, filles ou garçons, tous doivent savoir gérer l’argent sans avoir l’air de savoir le gérer. Le « secret » dont il est question dans le titre est aussi le fait de devoir tenir secret bien des choses – afin de pouvoir vivre du mieux possible, en dépit des persécutions. Et si l’on se dit « c’est du passé », je crains malheureusement que l’antisémitisme ne soit pas aussi mort que l’on pourrait l’espérer.
Une oeuvre intéressante et complexe, qui, je l’espère, trouvera son public.