Archive | 13 février 2022

Les enquêtes de l’inspecteur Higgins, tome 12 : L’assassin du pôle Nord

Présentation de l’éditeur :

Le bon peuple l ignore, mais l avenir du monde se joue, en grande partie, au pôle Nord, un véritable coffre-fort que plusieurs pays désirent s approprier.
Intègre et compétente, une spécialiste prépare un rapport après avoir reçu, en grand secret, des collègues étrangers qui, du Canadien au Russe, en passant par une Chinoise, plaident chacun pour leur chapelle. En tentant de préserver le pôle Nord, elle ignore qu elle met son existence en péril. Car l assassin venu du froid n a pas l intention de la laisser aboutir.

Mon avis :

En commençant la lecture de ce titre, j’ai eu l’impression de l’avoir déjà lu. Ce n’était pas le cas, c’est simplement que la structure de ce douzième tome des enquêtes de l’ex-inspecteur Higgins ressemble énormément à celle du tome 38 : ce sont des choses qui arrivent, surtout quand quatre enquêtes par an sont publiés.

Nous sommes en effet dans un huis-clos, et les suspects viennent de différentes nations, nations qui ne s’entendent pas vraiment entre elles. Kathleen Silway a été assassinée, elle est une spécialiste du Pôle Nord. Kathleen a voué sa vie à sa préservation, se moquant éperdument des avantages financiers qu’elle pourrait tirer, des honneurs. Non : tout ce qui compte, c’est protéger le pôle, loin aussi des étiquettes vertes, verdâtres, affichées par certains. Le problème quand on est incorruptible ? Il est plus simple de vous faire taire définitivement que de tenter, encore et encore, de vous fléchir.

C’est là qu’Higgins entre en scène, devant résoudre l’énigme et, si possible, retrouver le rapport fait par la jeune femme : il a disparu. Certains mettent même en doutent son existence. Le point commun de tous ses scientifiques ? Chacun accuse un autre du crime, tous sont sûrs de leur bon droit et clament, parfois avec beaucoup de vigueur, leur innocence. J’ai trouvé leurs discours un peu répétitif, je reconnais cependant qu’ils ont tous des motivations variés. La représentante française en prend d’ailleurs pour son grade (et tous les français avec elle).

Alors, qui ? Comme souvent, il ne suffit pas d’écouter, il faut aussi regarder, surtout tous les détails qui pourraient sortir de l’ordinaire, ne pas hésiter à se salir les mains pour découvrir des indices, des preuves, confondre le coupable. Facile ? Non.

Si ce n’est pas le meilleur polar que j’ai lu, en revanche j’ai passé un agréable moment en sa compagnie.