Archive | 8 février 2022

30 secondes de Xavier Massé

Présentation de l’éditeur :

30 secondes…
Les 30 dernières secondes les plus importantes de sa vie.
Les 30 dernières secondes de leur vie.
Les 30 dernières secondes dont il arrive à se souvenir.
30 secondes… c’est le laps de temps qu’il leur a fallu pour avoir cet accident.
30 secondes, c’est le temps dont dispose Billy pour retrouver la femme de sa vie… disparue…

Merci aux éditions Taurnada pour ce partenariat.

Mon avis :

Époustouflant. C’est le premier adjectif qui me vient à l’esprit pour qualifier ce livre. Je pourrai aussi vous dire que la construction de ce roman est réellement virtuose, que je me suis vraiment laissée entraîner dans les méandres de cette enquête, menée au coeur de l’esprit de Billy.

Ah, ce n’est pas vraiment un jeune homme sympathique de prime abord que ce Billy. Attention ! Ce n’est pas non plus un personnage désagréable, il est simplement un jeune homme un peu immature. Il est un ancien champion de football, un des plus grands espoirs de son club, jusqu’à ce qu’une blessure fiche tout par terre. Il se souvient d’ailleurs très bien du match qui a causé sa blessure. Je ne dis pas qu’il le revit tous les jours mais… presque. Or, ce matin-là, c’est un autre drame qu’il vit. Lui et Tina, la femme de sa vie, sont victimes d’un accident de voiture, un accident grave, très grave. A son réveil à l’hôpital, tout semble étrange à Billy. Tout. C’est un médecin, spécialiste de l’hypnose, qui l’aidera à reconstituer son passé, pour savoir ce qu’il est advenu de Tina.

C’est un labyrinthe, que la mémoire, dans lequel Billy lui-même peut se perdre. ce sont des indices, qu’il faut trouver, auquel il faut s’accrocher pour retrouver « les bons », ceux qui vont lui permettre de découvrir son passé, de découvrir pourquoi tel ou tel geste, telle ou telle parole a plus d’importance que d’autres. Et les objets. Ils peuvent à eux seuls déclencher un souvenir, projetant le jeune homme dans une scène marquante. Et moi de me répéter : qu’est-ce qui a pu le conduire, à force de légèreté et d’insouciance, ni plus ni moins que tout jeune adulte qui ne pense pas trop à l ‘avenir, à se retrouver dans cette situation ? Le lecteur le saura, et ce sera absolument bluffant.

Je suis sensible à la manière dont un roman se terminer, aussi le tout dernier mot du roman a son importance pour nous, pour les personnages : vivre.

 

Bilan de la semaine du 1er au 7 février :

Voici les billets partagés lors de cette première semaine de mois du polar. J’essaie, au moins, de suivre le plus possible les publications, en dépit des aléas de ma vie personnelle/familiale/professionnelle :

Belette :

Les enquêtes du commissaire Montalbano – 05 – Un mois avec Montalbano : Andrea Camilleri
[SÉRIES] Les Chroniques de Sherlock (Sherlock : The Russian Chronicles)
Nos vies en flammes : David Joy
Les nouvelles enquêtes de Ric Hochet – Tome 1 – R.I.P. Ric ! : Zidrou et Simon Van Liemt
Les enquêtes du Commissaire Habib – 06 – Meurtre à Tombouctou : Moussa Konaté
My Home Hero – Tome 2 : Naoki Yamakawa et Asaki Masashi

Livre d’un jour :

Le dernier chant de Sonja Delzongle

Passion culture :

Maigret et la jeune morte de Georges Simenon

Sharon :

Le crime du métro de Christian di Scipio
La sans-visage de Louise Mey
Les enquêtes du commandant Gabriel Gerfaut, tome 10 : La citadelle des maudits de Gilles Milo-Vaceri

Les enquêtes de l’inspecteur Higgins, tome 39 : Le monstre du Loch Ness de Christian Jacq