Archive | 5 septembre 2021

Chroniques de Prydain, tome 2 : Le chaudron noir de Lloyd Alexander

Présentation de l’éditeur :

Dans ce chaudron noir, un roi diabolique ressuscite des morts pour en faire ses guerriers sans âme.
Il faut détruire l’horrible objet. Taran affrontera les batailles, les traîtres, le rire inquiétant des sorcières. Mais qui l’aidera ? Un joueur de luth, un rêveur, un être hirsute et vorace, un nain parfois invisible, une princesse au caractère pointu.
Des alliés surprenants pour un jeune chevalier…

Mon avis :

Je l’ai dit pour le premier tome, je le redis pour le second : nous sommes loin de l’univers simple (simpliste ?) de Taram et le chaudron magique. Pourtant, le film semble inspiré des deux premier tomes de la saga, mais c’est une inspiration allégée. Ce tome 2 est d’une extrême richesse, que ce soit du point de vue de l’intrigue, ou du point de vue des caractéristiques des personnages. D’ailleurs, nombreux sont ceux qui n’apparaissent pas dans le film, comme le prince Gwidion. C’est pourtant lui qui est à l’origine de la quête qui doit les amener à détruire le chaudron noir, ce chaudron qui permet à l’odieux roi d’asservir les guerriers morts et d’en faire des soldats sans âme, sans passé, sans aucun sentiment. Comme pour toute quête, elle entraîne la réunion de personnes qui ne se seraient peut-être jamais rencontrées et qui doivent s’entendre, respecter les ordres donnés, et ce n’est pas forcément facile pour tout le monde. Je pense notamment  à Ellidyr, fils cadet d’une famille royale qui cherche à tout prix à se distinguer, en quête de gloire, comme ses frères aînés avant lui, frères qui avaient l’avantage d’être les aînés. Il est l’exacte opposé d’Adaon, dont le doux courage nimbe le récit. C’est lui qui prononce ces paroles, extrêmement fortes à mes yeux : « N’y a-t-il pas déjà assez de gloire à vivre les jours qui nous sont donnés ? Tu devrais savoir qu’être parmi ceux que l’on aime et les choses que l’on apprécie, toute cette beauté, c’est déjà de l’aventure.  »

Jusqu’où est-on prêt à aller pour réussir une quête ? Certains membres iront très loin pour leurs compagnons, d’autres iront très loin pour eux-mêmes. Et si le monde des Chroniques de Prydain peut sembler de prime abord manichéen, il apparaît très vite que rien n’est aussi simple.