Elvira Time, 4 : The end of Time par Mathieu Guibé

Présentation de l’éditeur :

Il y a des histoires qui finissent bien et d autres qui commencent mal. Et puis il y a ma vie ou ce qu’il en reste. Les vampires mon unique source de revenus désertent la ville au pire moment possible : mon entrée dans la vie active. Diplôme en poche, je suis enfin libre de bosser dans la « dératisation », malheureusement pour moi, les nuisibles ont tous mystérieusement disparu ou portent un joli collier de toléré. Devoir zoner dans ma chambre sans savoir quoi faire aurait pu être un plan B tout à fait acceptable, si mon oncle n avait pas décidé de resurgir dans ma vie pour jouer les thérapeutes, avec dans sa valise, une fille adoptive bien gênante. Quand enfin les Canines se décident à pointer le bout de leurs dents, il y a comme un caillot dans l’artère : mes proies ne sont plus les mêmes ! Elles ont changé et ce ne sont pas des cas isolés : à l’échelle du pays, les vampires contre-attaquent. Plus que quiconque, j’ai des raisons de comprendre ce qui se passe et je suis la seule à pouvoir intervenir. Et croyez-moi, le monde n’est pas prêt à m’avoir pour héroïne.
Je ne suis pas prête non plus…

Mon avis :

Voilà, c’est fini. Oui, je sais, je peux difficilement résister à commencer ma chronique par une allusion à une chanson, et le contexte d’humour potache qui entoure les aventures d’Elvira s’y prête bien.
Oui, c’est la dernière fois que nous verrons Elvira, c’est le point final de ses aventures et, ai-je envie de dire, c’est au lecteur maintenant de continuer pour lui l’histoire, s’il le souhaite.
Passage obligé des romans qui se déroulent dans l’univers du lycée : Elvira est maintenant diplômée, elle peut réellement exercer son métier, elle est d’ailleurs embauchée pour assurer la sécurité de son ancien établissement scolaire. Ironie du sort quand tu nous tiens.
Comme dans les trois précédents volumes, beaucoup d’événements vont survenir (oui, j’aime bien ne pas trop en révéler) qui amèneront Elvira à se demander si elle a bien fait, dans le passé, en prenant certaines décisions. Son présent ne laisse pas d’être compliqué, entre retour d’un membre de sa famille, et le fantôme de Jericho qui aimerait bien la voir plus prudente. Lui n’a pas envie, contrairement à elle, qu’elle le rejoigne dans les plus brefs délais. Tant pis s’il faut employer la manière forte pour forcer Elvira à devenir raisonnable. Elvira/raisonnable ? Oui, les deux mots ne sont pas compatibles.
Bien sûr Ludwig, le petit génie de l’informatique, Bélinda et Shinta sont toujours là pour tenter d’épauler, à leurs risques et périls, Elvira. S’en sortiront-ils tous ? C’est à voir.
Ce qu’il ne faut pas rater cependant, c’est le dernier épisode de Dentiers Vs Zombies, bien plus émouvant que ce que l’on a pu voir de cette série dans les précédents volumes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.