La louvre de Rouen de Gilles Milo-Vaceri

Présentation de l’éditeur :

Normandie, juin 2018. Le SRPJ réclame le commandant Gerfaut, car des meurtres barbares terrorisent Rouen. Aurélie, nièce du divisionnaire Marcelli, a failli en être victime. Sa soeur jumelle, Céline, est responsable de Monet 2018, une exposition composée de vingt tableaux qui seront présentés dans la cathédrale. Enzo Battista, l’as de l’OCBC, est chargé de leur protection. Tout va de travers… Les cadavres pleuvent, les journalistes parlent trop et les témoins se font tuer. Alors, quand une menace semble planer sur Céline et qu’elle disparaît brutalement, Gerfaut voit rouge.

Mon avis :

Rouen est une belle ville. Je sais, j’y vais souvent. Rouen est mis à l’honneur dans ce roman, les œuvres qu’elle a inspirées, ses clochers, et aussi son bouquiniste qui a une place de choix dans ce roman, place tout à fait justifiée pour qui connait Le rêve de l’escalier.
Il se trouve qu’une série de meurtres secoue la ville, meurtre et tentative de meurtres, sur la personne de la nièce du supérieur hiérarchique de Gerfaut. Celui-ci sait à quel point Marcelli est attaché à sa famille, aussi accepte-t-il de se rendre sur place pour enquêter, main dans la main avec son ami Enzo Battista. Le tout est désormais que leurs équipiers parviennent à tenir le choc.
Ce n’est pas qu’enquêter est difficile, c’est qu’enquêter quand des témoins vous cachent des informations pour une raison ou pour une autre que les choses deviennent encore plus compliquées, ou quand d’autres personnes ne font absolument pas attention à ce qui se passent autour d’eux. Il faut dire que les coupables, eux, savent parfaitement où ils veulent en venir, quels objectifs sont les leurs – ou plutôt quelle folie, ou, pour faire plus direct, quel esprit tordu. Le seul point positif est de faire découvrir la belle région de Normandie à ceux qui ne la connaîtraient pas. Peut-être après se diraient-ils que la Normandie est une région dangereuse. Non. L’on peut visiter une exposition consacrée à Monet ou (comme c’est le cas en ce moment) à Flaubert sans encombre.
Comme les tomes précédents, la louve de Rouen est une enquête efficace et rondement menée. Je note cependant qu’elle était très sanglante, non que cela me dérangeât, mais je pense aux « âmes sensibles » qui passeraient ici et me liraient.

Une réflexion sur “La louvre de Rouen de Gilles Milo-Vaceri

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.