Archive | 7 juillet 2021

Le chameau de la bibliothèque de Karine Guiton

Présentation de l’éditeur :

Monsieur Mache n’est pas un chameau comme les autres. Grand amateur de littérature, il passe son temps à emprunter des livres à la bibliothèque. Oui, mais voilà, il ne rend jamais les ouvrages empruntés ! Le chameau est-il seulement tête ou l’air, ou cache-t-il un véritable secret ?

Merci aux éditions Didier Jeunesse et à Netgalley pour leur confiance.

Mon avis :

C’est un roman « première lecture » qui en réjouira certains, fera grincer des dents à d’autres, ceux qui militent pour le respect total du livre. Mais n’anticipons pas !

Monsieur Mache est un chameau, il est surtout le plus fidèle lecture de la bibliothèque. Il est le plus imaginatif aussi : il a toujours une bonne explication pour justifier le fait qu’il ne peut rapporter un livre. Alors madame Floris, grande amatrice de fleurs et bibliothécaire de son état, décide d’appliquer le règlement et de l’exclure pendant un an et sept mois. Une éternité pour un amateur comme lui !

Madame Floris devra reconnaître que la vue de la bibliothèque manque cruellement de sel sans lui. Les autres membres du club des lecteurs déplorent l’intransigence de la biblothécaire, sa propre fille Kika est de leur avis et souhaite le retour de monsieur Mache. Alors ??? Que fait-il réellement avec les livres qui ont disparu ?

En l’apprenant, certains crieront au sacrilège. D’autres seront sensibles à l’humour et au réalisme du texte. Oui, l’autrice nous rappelle quel sort est réservé tous les ans à certains livres.

Le chameau de la bibliothèque est un livre très plaisant à lire et à partager.

 

La colo sans monos par Christelle Chatel

Présentation de l’éditeur :

Susanne, Victor, Valentin, Marouane, Océane et les autres… Un groupe de pré-ados en colo. Et puis, du jour au lendemain, des monos qui disparaissent… Autrement dit : la fête ! OK, il va falloir s’occuper des petits mais, pendant quelques jours, le groupe de copains va vivre libre ! Pourtant, parmi eux, certains s’interrogent : où sont donc passés les monos ?

Merci aux éditions Rageot et à Netgalley pour leur confiance.

Mon avis :

Cher papa, cher maman,
la colo, c’est fantastique !
La preuve : je suis obligé(e) de vous écrire parce que dans cette colo à l’ancienne, quasiment coupée du monde, avec des bêtes sauvages qui sont aux portes du dortoir (naaaaaaaaaaaaan, je plaisante), les portables sont interdits.
Les monos sont sympas et très discrets, tout le mode est sympa, merci, merci encore de m’avoir inscrit(e).
Bisous.

Oui, les lettres des principaux protagonistes ponctuent le récit. Elles nous permettent aussi d’en découvrir plus sur eux, ou de découvrir aussi ce qu’ils ne veulent surtout pas montrer. Et qui sont-ils ? Nous trouvons, par exemple, Susanne, dont la mère ne jure que par le bio et les graines de chia (toute ressemblance avec ma meilleure amie est fortuite), ou Océane, qui, à force de prendre soin de ses petits frères, sait parfaitement gérer des adolescents. Et ses qualités seront remarquées parce que les trois monos ont disparu ! Pourquoi ? Comment ? Que leur est-il arrivé ? Ce n’est pas tout d’abord la préoccupation première des enfants et des adolescents, qui sont heureux; eh bien, de ne plus supporter les adultes et leur envie de retour à une vie plus « sauvage » (ah, les réveils au clairon de Roger). Ils sont entre eux, ils sont dans leur bulle, mangent ce qu’ils veulent, peuvent organiser une fête tout de suite, et même inviter une chèvre, pourquoi pas, qui profitera du festin organisé. Mais cela ne dure pas. Nous ne sommes pas dans Deux ans de vacances, sur une île coupée du monde – même si la colo de la joue aux loups est assez isolée. Tous les jours ou presque, d’autres adultes viennent, la factrice, le livreur, même les gendarmes qui sont amis avec Roger, et un jour, quelqu’un va bien se demander pourquoi aucun adulte ne vient parler à d’autres adultes ! Même si c’est vrai qu’Elsa ressemble plus à une adolescente qu’à une adulte – et je suis contente de voir une autrice qui n’oublie pas les personnes qui s’écartent de la norme !
J’ai aimé la façon dont les personnages étaient caractérisés, et aussi la façon dont d’autres ne l’étaient pas – comme cette adolescente dont on oublie toujours le prénom, parce que cela arrive très souvent dans un groupe. J’ai aimé que des affinités se créent – ou pas – entre les différents pré-adolescents. Le fait de changer de point de vue est intéressant – parce que l’on découvre un regard nouveau sur ce qui se passe, et parce qu’épouser le point de vue d’un personnage ne nécessite pas de tout nous dire sur lui. ..
Alors, qu’est-il arrivé aux monos ? A vous de le lire !