Archive | 6 juillet 2021

Bilan de la mi année 2021

Il est 15 h 27, l’année scolaire est officiellement terminée pour moi. Plutôt que d’écrire un article livresque, et avant d’annoncer dans six jours le début du nouveau challenge Polar et Thriller, voici un bilan à la fois de l’année scolaire, de la demi-année livresque et de l’année féline.

Déjà, je tape cet article avec Galopin qui vient tout juste de s’installer sur mes genoux, Annunziata, qui vient de se disputer avec Lisette, est installée sur le double arbre à chat. Lilas, Pompadour, Serena et Griselda sont non loin, dans le salon/séjour, Pétunia guette au pied du placard – que guette-t-elle ? Mystère. Bref, voici un an, je ne pensais pas que le 6 juillet 2021 ressemblerait à cela.

Tout d’abord, l’année scolaire qui fut riche en péripéties, notamment avec le protocole sanitaire qui changeait constamment, Collège au cinéma qui n’a pas eu lieu, la rencontre d’auteurs avec mes 6e qui n’a pas pu se faire, et les deux semaines de confinement, sans oublier les fermetures de classe pour cause de cas de Covid. Une année qui n’a pas ressemblé à l’année scolaire que j’aurai voulue. Une année terminée en lisant La maitresse est une sorcière, avec les corbeaux en fond sonore, puis en rangeant ma salle de classe.

Les chats, maintenant. Je ne compte plus le nombre de visite, d’opération, de sédation, à croire que mes chats avaient décidé de faire un concours de qui aurait le problème de santé le plus original, entre triple ulcère et hématome à l’oreille. Je n’ai garde d’oublier les chatons qui sortent des tas de bois comme s’il était normal pour les tas de bois de produire des chatons. Ou Loulou, qui a plus de mal à se remettre que je ne le pensais de son aventure, coincé derrière ma boite à gants.

Parlons lecture maintenant. Ce n’est pas tant la lecture qui m’a posé problème que l’écriture, ce qui est récurrent depuis le 23 mars, date de décès de mon cousin. Lire des pavés, écrire des chroniques structurées, il m’a fallu du temps pour y retourner. J’ai eu de belles lectures, de belles découvertes, je pense à la série de bandes dessinées La boite à musique, aux mangas La gameuse et son chat. Pour les policiers, j’ai renoué avec Julia Chapman, avec Arnaldur Indridason dont le nouveau héros monte en puissance, avec sa Pierre du remords. J’ai lu aussi le second roman d’Agatha Portail et le tome 3 des Gwada cops de John Renmann.

Parmi les auteurs que j’ai découvert et dont j’ai poursuivi la découverte, je citerai Cordélia, Pierre Pouchairet, Gilles Milo-Vaceri, Pascal Brissy et Adrien Tomas.

Pour les auteurs dont, pour l’instant, je n’ai pas lu d’autres romans, je citerai Cécile Calland, Liz Moore.

Autre beaux souvenirs de lectures : Mental – Mélodie à l’origine de Marine Maugrain-Legagneur et  L’autre bout du fil d’Andrea Camilleri.

Et comme je ne me vois pas terminer sans musique… je citerai deux coups de coeur récents, Tatoué d’Ycare, et Aimer à mort de Louane.