Frère à louer, tome 4 d’Ichiiro Hako

édition Delcourt-Tonkam – 224 pages

Présentation de l’éditeur :

Le fameux contrat de location passé entre Kanami et Makoto leur aura permis de passer de merveilleux moments.
Ce “grand frère contractuel” tente par tous les moyens de soigner les blessures de cette petite fille meurtrie. Malheureusement, cette dernière souffre bien trop à cause de son véritable frère… Ne supportant plus de la voir dans cet état, Makoto lui propose alors de venir vivre chez lui !

Mon avis :

Que font les services sociaux japonais ? Que fait la famille de Kanami ? Ah, oui, pour eux, c’est vrai, la seule chose qui les intéressait était de gérer l’argent, certainement pas de s’occuper d’une gamine et de son frère aîné. Kanami a pris sa décision, elle n’en peut plus, elle va aller vivre chez Makoto, qui a le soutien de ses proches et de leurs familles. Tous ont crée un réseau uni pour l’aider à prendre soin de la petite fille, qui en a bien besoin. Quitter son frère est plus facile à dire pour elle qu’à faire, surtout quand elle découvre un pan du passé de son frère et de ses parents qu’elle ignorait. Il est des choses que l’on ne confie pas à sa petite soeur, pour la protéger. Il est des choses que l’on ne dit pas à sa fille, parce qu’elle n’est qu’une fille et qu’elle ne sera jamais amenée à succéder à son père.

Ce quatrième tome est tendu, parce que le drame qui couvait est là, et bien là. Impossible de se cacher, et impossible pour son frère de cacher à sa petite soeur ce qu’il a tu pendant toutes ses années – parce qu’elle avait le droit de croire que sa famille était une famille aimante. C’était très loin d’être le cas, et ce qu’on découvre est assez glaçant.

Alors oui, la famille, c’est avant tout celle que l’on choisir, et celle que se choisit Kanami est constituée de personnes qui ont eu des problèmes, qui ont subi des épreuves, mais dont les parents (pour Daigo et Misuku) sont des personnes qui elles aussi affrontent les problèmes plutôt que d’être des problèmes. Pas de romance qui viendrait troubler le cours du récit, mais des jeunes adultes qui se lancent dans la vie active et éprouvent les angoisses qui vont avec ce changement de vie.

Une série complète en quatre tomes hautement recommandables.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.