Les aventures extraordinaires d’Ethan, Tome 2 : La légende du lac de Dominique Durand

Présentation de l’éditeur :
Alors qu’Ethan et ses amis jouent sur la petite plage du lac de Roqueval, le cerf-volant d’Annabelle s’envole et se perd dans les marécages tout proches.
C’est pour « la bande des quatre » une nouvelle aventure qui commence car une créature légendaire se cache dans les profondeurs du marécage. Quel est cet animal extraordinaire ? Ethan, Max, Annabelle et Einstein réussiront-ils à défendre leur nouvel ami contre les nombreux dangers qui le guettent ? Heureusement, Ethan sait qu’il pourra compter sur l’aide de sa fidèle petite pierre de l’espace.
Mon avis :

J’ai du mal à lire et à écrire depuis quelques temps, cela va, cela vient. Je n’ai ressenti aucune difficulté à lire ce livre, que j’ai beaucoup apprécié. Au cours d’une promenade, Annabelle a découvert un animal mystérieux, et l’apprivoise peu à peu. Elle lui a même donné un nom, à défaut de pouvoir définir son espèce : Marcus. Hélas, il est toujours des personnes pour ne pas comprendre ce que la nature nécessite de calme, de soin, de patience aussi. Il est toujours des personnes pour se mêler de ce qui ne les concerne pas.
Il s’agit d’un roman d’aventures teinté de fantastique. Il nous rappelle aussi, comme le premier tome, qu’il faut protéger la nature de la folie des hommes – ou de sa trop grande curiosité. Alors oui, les hommes font beaucoup pour réintroduire ou préserver les espèces en voie d’extinction. A cause de qui le sont-ils ? Oui, à cause de ces mêmes hommes. J’ai pensé, en lisant ce livre, à la légende du monstre du Loch Ness, mais aussi à E.T. Il est des références bien pires.
En ce qui concerne l’objet-livre en lui-même, j’ai apprécié les illustrations et le principe du carnet de jeu à la fin, principe un peu oublié par les éditeurs.
En route vers le tome 3.

 

2 réflexions sur “Les aventures extraordinaires d’Ethan, Tome 2 : La légende du lac de Dominique Durand

  1. « Alors oui, les hommes font beaucoup pour réintroduire ou préserver les espèces en voie d’extinction. A cause de qui le sont-ils ? Oui, à cause de ces mêmes hommes.  »
    Mais oui, c’est exactement ça ! Et ces gens qui se gargarisent du peu que l’humain fait pour se racheter…
    En tout cas, le roman a l’air tentant ! Il faudrait que je mette la main sur le premier tome, mais les problématiques abordées et l’intrigue me plaisent bien.

    • « Du peu », oui, malheureusement, parce que quoi que l’homme fasse actuellement, réparer le mal qui a été fait est quasiment impossible (mon « quasiment », c’est pour l’optimisme).
      Merci beaucoup !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.