Tarzan poney méchant un amour de compète de Cécile Alix

Présentation de l’éditeur :

C’est l’heure du concours d’équitation pour Tarzan, poney méchant ! Le poney-club des Edelweiss va participer à une compétition équestre ! Pour Tarzan, c’est la corvée : sauter des haies, affronter des chevaux prétentieux, supporter sa cavalière-boulette… Si on ajoute à ça la saison des amoûûûûûrs, quel enfer ! Il déteste les poneys romantiques, surtout ce Douglas qui tourne autour de la belle Leïka…

Mon avis :

Revoici Tarzan ! Je vous rassure, il est toujours aussi méchant ! Il est cependant fidèle en amitié. Django est toujours là, toujours à bourdonner ses conseils, toujours à partager de grands moments avec Tarzan, épris de liberté et de nourriture.

Pas de bol, quelqu’un a décidé que le poney club des Edelweiss participerait à une compétition équestre. De plus, Tarzan est sélectionné, il a un don ! Sauter tous les obstacles qui entravent votre liberté est toujours utile, en toutes circonstances.  Si Jeanne dite « Boulette » (un hommage à l’amie de Fantômette ?) est heureuse, Tarzan mettra tout en oeuvre pour ne pas partir. Quelle idée de l’avoir sélectionné ! Il n’en revient pas, et les autres poneys non plus.

Humour, bon mot, situations quasiment invraisemblables sont au rendez-vous de ce nouveau tome de ses aventures. Il est impossible de les résumer, il faut les lire, les partager aussi – lu en partie pendant le quart d’heure lecture, Tarzan poney méchant m’a tellement fait sourire que les élèves s’en sont aperçu, malgré le masque.

Tarzan trouve la vie en société, entre jalousie et rivalité amoureuse (si, si) difficile. Il en vit, des émotions, notre Tarzan. Libre à vous de suivre ses conseils !

10 réflexions sur “Tarzan poney méchant un amour de compète de Cécile Alix

  1. Quand je bossais à la Fnac, des gens étaient désolées parce que tous les romans équitation jeunesse étaient très orientés fille, romance, rose girly. S’il y avait eu Tarzan, cela aurait été un bonheur ! Je pense que j’aurais aimé aussi d’ailleurs.

    • Tarzan est formidable ! Si des adeptes de l’équitation girly apparaissent (ah! l’adorable Sixtine de la Malbouse et sa voix de cornemuse !), ce n’est absolument l’esprit dominant du roman.
      Oui, je pense que cela aurait été un bonheur effectivement !

  2. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #10 [Bilan final] – Muti et ses livres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.