Le repaire des vampires, tome 1 : Rencontre mortelle de Kelly St. Clare

Présentation de l’éditeur :

Sortez les crocs et entrez dans le repaire des vampires. Direction le soixante-sixième étage ! À minuit, les dés seront jetés. En tant qu’héritière d’une grande fortune, ma vie aurait dû se résumer à siroter des mojitos à la fraise et conduire des voiturettes de golf, n’est-ce pas ? En tout cas, c’est à ça qu’elle se résumait avant que je décide de tracer ma propre route. Résolue à échapper aux jeux frivoles de mes semblables, j’ai fui le domaine familial à vingt et un ans. Trouver un pseudonyme : check. Un endroit où dormir : euh… presque check ? Un boulot : ne parlons pas de sujets qui fâchent… En quelques jours, j’ai supporté plus de choses que je ne m’en pensais capable… mais ce n’était que le début des ennuis ! Ma ville est un échiquier géant. Et les joueurs ? Des êtres surnaturels (des foutus vampires !), en particulier un prince autoritaire dont l’attention pourrait me mener à ma perte. Je dois désormais participer à leur jeu mortel, si je veux pouvoir protéger ma grand-mère et ma meilleure amie.

Merci aux éditions MxM Boolmark et à Netgalley pour ce partenariat.

Mon avis :

Lire un livre en ebook, ce n’est pas forcément se rendre compte de la taille du sus-dit livre. Je découvre donc que Rencontre mortelle mesure 642 pages en édition papier. Au temps pour moi. Les vampires prennent de la place.

J’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire, sans doute parce que j’avais du mal à comprendre Basilia, qui passe un temps fou à dire, à hurler : « ne m’appelez pas Basilia ! ». Ce sera donc Basi. Elle a décidé de vivre de manière indépendante. Elle a beau aimer, adorer sa grand-mère Agatha, elle ne veut plus dépendre de la fortune familiale, et prouver qu’elle est capable de se débrouiller seule. Je vous épargne ses errances, je les ai lues. Ce n’est pas que j’ai été déçue, c’est que j’ai trouvé Basi bien naïve, il paraît que c’est normal pour une jeune fille qui a été surprotégée toute sa vie, et qui va découvrir qu’elle s’est jetée non dans la gueule du loup, mais dans celles des vampires.

Je dirai même plus, dans celle d’un vampire très puissant, qui flashe totalement sur elle. De là à dire que cela va augmenter sa dose de problèmes, soucis, et autres préoccupations, il n’y a qu’un pas que je franchis allégrement. Même si les péripéties, les liens entre les deux familles de vampire évoquées dans le récit sont différents de ce que j’ai lu dans d’autres livres avec des vampires pour héros, je n’ai pas trouvé le thème de l’attirance/répulsion entre Kyros et Basi très original. J’ai peut-être davantage de tendresse pour Laurel, Débitrice dévouée, finalement, ainsi que pour toutes les autres Débitrices, qui sont loin de s’amuser tous les jours. Beaucoup de personnages féminins, et peu de personnages féminins réellement indépendants. Même Agatha, la super grand-mère de Basilia, dépend de son chauffeur/domestique/garde et Basi a beau chanter les louanges de sa grand-mère sur tous les tons et sur tous les modes, je n’ai pas réussi à voir en elle un personnage « réel ». Il m’est donc impossible de m’inquiéter pour elle, comme le fait sa petite-fille qui ne veut absolument pas lui donner de nouvelles néanmoins, voire même de ressentir quoi que ce soit pour ce personnage immatériel.

Restent Tommy et Rhys, les deux humains les plus importants du récit, mis à part Basi. Bon. Elle veut se débrouiller seule, c’est son leitmotiv. cela provoque aussi de gros problèmes, voire des catastrophes, et je me dis qu’elle devra encore vivre beaucoup d’aventures pour être enfin, peut-être, attentive à ce qui se passe autour d’elle. Je reconnais cependant qu’elle sait très bien se servir d’une perceuse. Un talent utile.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.