Archive | 29 avril 2021

Mathilde a disparu par Leno Solveig

Présentation de l’éditeur :

Où est passée Mathilde ?
Sa voiture est retrouvée sur le parking de l’entreprise.
Sa voisine, ses collègues de bureau, ses parents, son ex-compagnon, son amoureux transi, d’autres personnes encore l’ont croisée le jour de sa disparition, mais finalement, qui la connaissait vraiment ? Au fil des témoignages, le policier chargé de l’enquête découvre une jeune femme aux prises avec de redoutables dangers. Parviendra-t-il à la sauver ?
La course contre la montre est lancée…

Mon avis :

Merci à Netgalley et à Librinova pour ce partenariat.
Pour faire court, je ne sais pas à quoi je m’attendais en lisant ce livre. Je me disais seulement : mais qu’est-il donc advenu de Mathilde ?
Déjà, je me suis dit qu’elle avait de la chance, la Mathilde. Une enquête est ouverte pour sa disparition, alors qu’il est très rare qu’on en ouvre une si vite pour une adulte majeure, vaccinée, célibataire et sans enfants. Le récit de l’enquêteur, narrateur à la troisième personne mais focalisation interne, est entrecoupé par des témoignages qui nous montrent des visions de Mathilde, qui a dû se construire, et parcourir la vie en ne trouvant pas chez les autres ce qu’elle en attendait. J’ose dire qu’elle a quitté le regard peu bienveillant de son père pour celui de Théo, qui tient plus du pervers narcissique que de l’amoureux. C’est peut-être aussi pour cela que j’ai peu apprécié l’enquêteur, qui ne parvient pas tant que cela à garder sa neutralité – même s’il ne le montre pas. Je crois que j’en ai assez que l’on colle l’étiquette « amour » sur des actes qui ne manifestent en rien de l’amour.
En refermant le livre, dérangeant, déroutant, je me suis dit que oui, Mathilde avait bel et bien disparu. Ne pas avoir aimé une intrigue, des personnages, ne m’empêche pas d’avoir trouvé ce livre bien écrit, son intrigue bien construite, dénouement y compris.