Les enquêtes du commissaire Benoit, tome 2 : l’inconnu de la rue Tourlaque de Jean et Robert Grimey

édition Oxymoron – 74 pages.

Présentation de l’éditeur :

L’inspecteur Roumey a été assassiné !…
Chargé d’une enquête sur une série de vols de bijoux, il a été tué alors qu’il rendait visite à un témoin.
Non loin de la scène de crime, une carte signée « Le Mondain » est retrouvée.
Le commissaire BENOIT, qui a déjà eu à affronter cet étrange chef d’une organisation de malfaiteurs, est chargé de l’affaire…

Mon avis :

J’ai apprécié la lecture du premier tome de cet enquêteur. Il n’est pas rare, dans ce cas, que je lise un autre tome de ses enquêtes. C’est aujourd’hui chose faite avec le tome 2 (sur 14).
L’adversaire du commissaire Benoit et de ses hommes, nous l’avons déjà rencontré, ou plutôt nous avons déjà connu son identité dans le premier tome. Ici, nous en découvrirons un peu plus sur lui, et nous aurons la confirmation que ce n’est pas un adversaire facile à attraper/coffrer/mettre hors d’état de nuire, même s’il est plus facile de mettre « au frais » un ou plusieurs membres de sa bande. Ce n’est pas tant que le Mondain est partout, c’est qu’il est très souvent sur la route du commissaire.
L’intrigue commence sur une information-choc : la mort d’un policier. L’inspecteur Roumey a été tué au cours de son enquête, et s’il a été tué, c’est bien parce qu’il avait trouvé une piste sérieuse. Hors de question de laisser sa mort impunie, hors de question de laisser la piste inexplorée, et c’est sur les chapeaux de roue que le récit commence.
Il mènera le lecteur loin, très loin, jusqu’aux Etats-Unis. Il entraînera aussi quelques soucis de santé. Oui, être le secrétaire du commissaire Benoit n’empêche pas se souffrir du mal de mer, cela se saurait. De même, écrire un roman policier n’empêche pas un peu d’humour dans le cours du récit.
L’intrigue va vite, et ne s’embarrasse pas de digressions ou de descriptions inutiles. Le récit est très plaisant à lire, plus plaisant que de suivre une série télévisée française contemporaine – je préfère les feuilletons papiers aux feuilletons télé, la qualité est meilleure.
Le coup de théâtre finale me fait dire que je ne serai pas sans lire le tome 3.

8 réflexions sur “Les enquêtes du commissaire Benoit, tome 2 : l’inconnu de la rue Tourlaque de Jean et Robert Grimey

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.