Les dossiers du voile d’Adrien Tomas

Merci à Netgalley et aux éditions Fleurus pour ce partenariat.

Présentation de l’éditeur :

« Les maisons sorcières sont au bord de l’explosion, la guerre de la nuit fait rage plus violemment que jamais et les trolls et les fées sont bien partis pour transformer les bas-fonds de paris en champ de bataille… »

BIENVENUE DANS LE MONDE DU VOILE !

Mon avis :

Comme j’aimerai qu’il soit simple de faire court. En effet, quoi que j’écrive, ce ne sera jamais aussi bien, aussi inventif, aussi percutant que Le dossier du voile. Ce livre est à lui tout seul un univers très riche, avec des personnages fort, fortement campés, facilement identifiables. Surtout, ils ne sont pas manichéens : les bons d’un côté, les méchants de l’autre, le lecteur peut malheureusement encore le trouver dans certains livres. ici, l’on s’interroge, l’on pense aussi que les gens peuvent changer, évoluer. L’on pense aussi que les beaux discours peuvent cacher des intentions nettement moins louables.
Je parle, je parle, et je ne vous ai pas encore présenté les personnages. Tenez ! Je vois passer le lieutenant Pascal Guthier, policier de son état. Attention ! Il est un policier ordinaire, pas comme Tia Marcese, lieutenant de police au sein de la Brigade de régulation des espèces méta-humaines de Paris.
– Quelque chose à déclarer ?
– Non, absolument rien. Tout est normal.
Je n’en obtiendrai pas plus, et pourtant, il s’en passe des choses, à Paris. Le commun des mortels n’en sait pourtant pratiquement rien, puisque la Brigade se charge d’étouffer toutes les affaires, tout en effaçant la mémoire des humains qui ont vu/aperçu/entendu quelques choses. Là, ce sont les membres du Voile qui s’en occupent, parce que les membres de la sus-dite brigade sont singulièrement peu nombreux, et les crédits, pas énormes (ce pourrait quasiment être l’histoire de tout brigade policière). Il s’en passe des choses, entre les vampires, les loups-garous, les trolls, sans oublier les fées. N’oublions pas une société secrète – une de plus, pourrait soupirer le capitaine Tréjean, à la tête de la Brigade – qui n’a qu’une envie : lever le voile, révéler au monde l’existence des créatures méta-normales.
Au centre de l’intrigue, se trouve la famille Marcese, oui, la famille du lieutenant Tia et de Mona, enquêtrice pas tout à fait malgré elle. Chaque enfant pourrait dire à quel point il est difficile de trouver sa place dans une fratrie, et pourtant, chacun y est parvenu, même Félicia. Dans le cas de Tia, elle y est parvenue en défiant sa mère d’une belle manière – et en y survivant. Oui, si vous êtes allergique à l’humour, à l’humour noir, à l’humour pas toujours drôle, passez votre chemin. Même chose si vous n’aimez que les récits doux, sans aspérité, qui ne disent que des choses qui ne fâchent pas, que des faits qui ne soient pas sujets à discussion. Oui, parce que, jusqu’au bout, l’on peut s’interroger sur les choix que certains ont fait, sur le bien-fondé de leur manière d’agir. Jusqu’au bout aussi, les personnages peuvent changer, et se révéler pire, ou bien meilleurs que ce que l’on pensait.
J’ai donc l’honneur de vous annoncer que Les dossiers du voile est mon premier coup de coeur de l’année 2021. Comme Engrenages et sortilège, c’est un livre que je relirai sans aucun doute.

8 réflexions sur “Les dossiers du voile d’Adrien Tomas

  1. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #10 [Bilan final] – Muti et ses livres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.