Archive | 24 décembre 2020

Joyeux Noël à tous !

Je vous souhaite à tous un joyeux Noël !

Voici un an, je disais que je ne pensais pas agrandir la famille chat, et quatre chatonnes étaient arrivées, de notre plein gré.

Cette année, si deux chatons sont bien arrivés de notre plein gré, ce n’est pas le cas pour les six autres.

Et voici un an, je ne pensais pas surveiller comme le lait sur le feu une chatonne avec des troubles de la croissance !

Annunziata, Rossignol, Duchesse, Blanche-Neige, Vitamine, Galopin, Lisette et Charmeur, bref, les « anciens » vont bien et ont bien dîné. Je dois dire qu’ils dorment tous paisiblement, Pompadour, Pétunia, Lilas et Lavande aussi.

Voici donc Chanel et la carte envoyée par Béa :

Joyeux Noël !

Les aventures de Tom Sawyer de Mark Twain

Présentation de l’éditeur :

Pour Tom Sawyer, il y a des choses plus importantes que l’école.
Aller à la pêche, se battre avec les nouveaux venus au village et, surtout, retrouver son ami Huckleberry, qui mène une vie de vagabond… Mais à force de se prendre pour des bandits et de faire des expériences de sorcellerie à la nuit tombée, Tom et Huck vont se trouver mêlés à un véritable crime, avec de vrais assassins et un authentique trésor…

Mon avis :

Je crois que tous ceux de ma génération ont découvert Tom, Huck et Becky d’abord par le dessin animé, avant de se tourner (ou pas) vers le roman. Mark Twain le dit à la fin, il choisit de s’arrêter au beau milieu de l’enfance plutôt que de nous proposer un Tom adulte. Celui-ci grandit dans un petit village, avec sa tante, la soeur de sa défunte mère, son demi-frère (par le père ?) et sa cousine Mary, plus âgée. Il multiplie les bétises, et tante Polly ne sait plus si elle doit être indulgente avec lui, ou au contraire sévir avec virulence. Quoi qu’elle fasse, elle a des remords face au fils de sa soeur.
Tout pourrait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes, les bétises de Tom ne dérangeant pas grand monde dans le village. Pourtant, il se montre particulièrement inventif, surtout quand il a décidé, entraînant son meilleur ami Joe Harper avec lui, de devenir pirates, ou, pour faire court, de fuguer, découvrant ainsi, s’il ne le savait pas déjà, l’attachement que tante Polly a pour lui. Mais un méchant rôde, LE méchant par excellence, celui qui est devenu le symbole du personnage de méchant : Joe l’Indien. Il est métis, donc à la marge de la société. Il a été arrêté plusieurs fois, pour vagabondage. Cinq meurtres lui sont imputés, dont celui du jeune docteur auquel Huck et Tom ont assisté. Joe l’Indien n’attire pas la sympathie, mais est-il une seule personne, dans sa vie, qui ait été bienveillante à son égard ? Je ne crois pas.
Un roman à lire ou à relire.