Les enquêtes du commissaire Benoît, tome 1 : Le crime de Bandol de Jean et Robert Grimey

édition Oxymoron – 75 pages.

Présentation de l’éditeur :

Le corps d’un jeune homme est découvert sur une plage de Bandol. On ne trouve sur lui qu’une forte somme d’argent. Une tache de sang est repérée sur le pont d’un petit yacht appartenant à riche héritière très courtisée. Le commissaire BENOIT, chargé de l’enquête, parvient grâce à elle à identifier la victime, il s’agit de son fiancé. Dès lors, un mobile se dessine : l’envie d’un prétendant vénal de se débarrasser d’un rival. Mais le commissaire BENOIT, rapidement, constate que chacun des suspects se cache derrière des apparences trompeuses et que ce crime n’est que l’acte liminaire d’une longue lutte qu’il devra engager face à un ennemi très puissant…

Mon avis :

Par curiosité, j’ai téléchargé ce livre. Oui, il n’est pas de bon ton d’acquérir des livres en ligne, et pourtant, c’est un moyen rapide et pratique de découvrir des livres dont on ignorait totalement l’existence avant de tomber dessus, selon le fameux précepte de recherche « vous avez lu ceci, alors cela pourrait vous intéresser »..
Le crime de Bandol paraît tout simple : un jeune homme sur le point de se marier est retrouver assassiné. Un rival aurait-il voulu lui raccourcir ses jours ? Ou bien même… sa fiancée ? Non, ce serait beaucoup trop simple, même pour une enquête aussi concise.
Ce premier volume est aussi la première enquête du commissaire Benoit, enquêteur qui, on le pressent à la lecture de ce titre, est opposé à un ennemi qu’il retrouvera dans les volumes suivants. Qu’on se le dise, le mobile le plus fréquent n’est pas l’amour (ou un sentiment qui dit se nommer ainsi mais n’est pas de l’amour), mais la soif d’argent et de pouvoir.
Une lecture sympathique et agréable.

7 réflexions sur “Les enquêtes du commissaire Benoît, tome 1 : Le crime de Bandol de Jean et Robert Grimey

  1. Que se soit politiquement correct ou pas de télécharger un livre, le principal c’est le confort de lecture. Moi j’y trouve une facilité que j’ignorais…
    Bon juste ce petit mot pour préciser que j’ai lu le dernier livre d’Irène Frain dont tu avais fait une chronique. J’avoue qu’il m’a laissé indifférent, rien de policier vraiment là dedans. Les errances pour rechercher l’assassin de sa sœur m’a un peu ennuyée. Pourtant le début m’avait accroché et j’ai pensé fortement à toi qui avait écrit que tu te sentais impliquée. Alors mis à part la belle écriture et le bon style, je n’est pas été exaltée. Mais comme je dis toujours e n’est que mon ressenti.
    Avec le sourire

      • comme je dis c’est le confort de lecture qui compte. Il est vrai que je téléchargerai pas Baudelaire Flaurbert ou Maupassant (d’abord nous les avons en collection) mais de la lecture policière ou à l’eau de rose – le bonheur des autres parfois fait du bien- c’est très bien.
        avec le sourire
        bonnes fêtes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.