Archive | 1 novembre 2020

Nova, tome 1 de Caly

Présentation de l’éditeur :

Suite à la chute d’une météorite, des parasites extra-terrestres nommés EKSAA se sont propagés sur Terre, contaminant certains êtres humains. Leur effet : exacerber les instincts violents de leur hôte, le rendant agressif, voire dangereux. Rease, un collégien de 13 ans, mène une vie plutôt ordinaire jusqu’au soir où une jeune femme du nom de Nova, envoyée par une mystérieuse Organisation, débarque dans sa chambre pour examiner son cas. Le garçon semble réagir étrangement aux EKSAA présents chez les contaminés.

Mon avis :

Tout d’abord, je tiens à remercier la maison d’édition H2T et Babelio pour avoir organisé une rencontre avec la mangaka française Caly (oui, on peut être française et mangaka) à l’occasion de la sortie du premier tome de Nova, série qui devrait en comporter quatre. En ces temps de confinement, il faut être prudent.

Nova, c’est le prénom d’une jeune fille envoyée par une mystérieuse organisation. Elle « débarque » ainsi dans la vie de Rease, un adolescent tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Enfin presque. Disons qu’il n’est pas très bien intégré au collège (il n’est pas le seul) et que, pour les travaux de groupe, personne n’a voulu se mettre avec lui, il rejoint donc les auto-proclamés « barjots », deux élèves aussi ostracisés que lui par les autres. Leurs atouts ? Ces deux-là n’ont pas l’intention de se laisser abattre par les remarques ou les regards d’autrui. Ne croyez pas, cependant, que Rease soit un adolescent en souffrance, pas du tout. Il grandit au sein d’une famille unie, soudée. Sa mère lui fait entièrement confiance, y compris quand Rease a adopté un charmant chaton prénommé Muffin – pour cause de passion pour les muffins. Oui, la mère de Rease vit avec une femme. Et alors ? ai-je envie de dire. Vivre auprès de parents aimants et attentifs au bien-être de leur enfant n’est jamais un problème.

Cependant, Rease se serait bien passé de Nova, et c’est elle qui fait basculer le récit, classique, réaliste, vers la science-fiction. En effet, la jeune fille est à la recherche des EKSAA, ces parasites extraterrestres qui rendent leurs porteurs extrêmement agressifs. A elle d’évaluer si Rease est porteur ou non. Je vous rassure : il n’est pas question de l’éliminer lui, uniquement le parasite. Quoique….

Nova est un personnage assez mystérieux, et même si l’on découvre un peu de son passé lors des flash-backs, on comprend que celui-ci n’a pas été facile. Elle en subit toujours les conséquences dans son présent, et l’une des scènes n’est pas forcément facile à lire, tant sa souffrance est présente. Rease fait preuve de beaucoup de sang-froid et de maturité au fur et à mesure que le récit se déroule : faire face à ce qu’il voit n’est pas forcément aisé.

Un manga qui m’a emmené dans un univers qui n’est pas du tout le mien, mais que j’ai apprécié. Je lirai bien sûr la suite des aventures de Rease, Nova et Muffin (oui, n’oublions pas le chat).