Archive | 5 septembre 2020

Goliat de Mehdy Brunet

Présentation de l’éditeur :

La mer de Barents, au large des côtes norvégiennes : Goliat, une plateforme pétrolière en proie aux éléments déchaînés, est le sinistre théâtre d’une série de meurtres odieux.
David Corvin, ex-agent du FBI, va devoir utiliser toutes ses compétences pour stopper l’hécatombe.
Mais au bout du chemin, il risque de perdre son âme…
Et bien plus encore…

Merci à Joël des éditions Taurnada pour ce partenariat

Mon avis :

Troisième roman de Mehdy Brunet, troisième roman que je lis de cet auteur, et troisième roman que j’apprécie. Je dirai donc pour commencer : carton plein.
Dans ce roman, l’auteur joue sur la temporalité du récit. Nous découvrons tout d’abord David Corvin, de nos jours, quasiment (en 2019). L’homme est au bout du rouleau, il se noie dans l’alcool, littéralement. Pourquoi ? Nous le retrouvons trois ans plus tôt, et si tout n’était pas parfait dans sa vie, David Corvin, ex agent du FBI, était pourtant en bien meilleure condition physique, et surtout, il mettait tout en oeuvre pour sauver son couple avec Abigaël. Pour faire un couple, il faut être deux, et la jeune femme était bien décidée elle aussi à oeuvre dans la même direction que David. Que s’est-il donc passé ? Et quel est le lien avec une autre affaire, qui nous renvoie encore une année en arrière, aux Etats-Unis, entre enquête sur un tueur en série, et accident d’avion qui, emportant des vies, brisa plusieurs familles ? Trois époques, dans laquelle le lecteur navigue avec fluidité – jusqu’à gagner Goliat.
Goliat, c’est le nom d’une plateforme pétrolière, cet univers toujours présenté dans l’imaginaire collectif comme essentiellement masculin. Et pourtant, c’est là qu’Abigaël va travailler, en tant que chercheuse en biotechnologie. Les plateformes pétrolières dérangent, un peu, beaucoup, il est donc nécessaire de prouver que tout va bien. Il est aussi nécessaire de les protéger, parce que les menaces sont prises au sérieux : David est engagé lui aussi sur cette plateforme pour assurer la sécurité. La plateforme est un monde où faire confiance aux autres est essentiel, un huis clos quasi permanent. Peut-il arriver pire encore que ce que les éléments déchaînés peuvent provoquer ? Oui.
Le roman contient des scènes sanglantes, et cela m’ennuie presque de devoir le préciser, parce que cela me paraît logique lorsque je lis un thriller. De même, je ne veux pas évoquer l’ensemble des thématiques, parce que cela en dirait trop sur le roman et gâcherait la lecture. Je vous dirai simplement que l’épilogue est absolument poignant.